Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MOLLOY, Samuel Beckett Fiche de lecture

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Bibliographie

S. Beckett, Molloy, Minuit, Paris, 1951 ; coll. Double, ibid., 1982.

Études

G. Bataille, « Le Silence de Molloy », in Critique, no 48, 1951, repris in Œuvres complètes XII, F. Marmande éd., Gallimard, Paris, 1988

B. T. Fitch, Dimensions, structures et textualité dans la trilogie romanesque de Beckett, Lettres modernes, Paris, 1977

L. Janvier, Pour Samuel Beckett, Minuit, Paris, 1966. Beckett par lui-même, Seuil, Paris, 1969

F. Saint-Martin, Samuel Beckett et l'univers de la fiction, Presses universitaires de Montréal, 1976

D. Sherzer, Structure de la trilogie de Beckett. « Molloy », « Malone meurt », « L'Innommable », Mouton, La Haye, 1976

J. Y. Toyama, Beckett's Game : self and language in the trilogy, Peter Lang, New York, 1991.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégée de lettres, docteure ès lettres, conservatrice à la Bibliothèque nationale de France

Classification

Pour citer cet article

Christine GENIN. MOLLOY, Samuel Beckett - Fiche de lecture [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Média

Samuel Beckett - crédits : Rosemarie Clausen/ Ullstein Bild/ Getty Images

Samuel Beckett

Autres références

  • LITTÉRATURE FRANÇAISE DU XXe SIÈCLE

    • Écrit par
    • 7 278 mots
    • 13 médias
    ...L’offensive contre la signification que Beckett a menée au théâtre s’inscrit dans la suite de son œuvre en prose, dans la trilogie qui débute par Molloy (1951), sorte d’antiroman en deux temps, dont le héros est cloué sur un lit et raconte de manière décousue l’odyssée dérisoire d’un quasi cul-de-jatte....