MINNEAPOLIS-SAINT PAUL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Situées sur le Mississippi septentrional, au confluent de la rivière Minnesota, les « villes jumelles » (twin cities) de Minneapolis (422 000 habitants en 2017) et de Saint Paul (306 000) sont les deux piliers de la seizième agglomération américaine, qui regroupe 3,6 millions d’habitants. Sur la rive droite du Mississippi, Minneapolis est la plus grande ville de l’État du Minnesota ; Saint Paul, qui en est la capitale, occupe la rive gauche, à 15 kilomètres en aval du fleuve. Les deux villes ne forment plus qu’un seul ensemble urbain.

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Carte

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Les Français sont les premiers Européens à fréquenter, dès la fin du xviie siècle, ce territoire habité par les Sioux, notamment dans le cadre du commerce de fourrures. Le territoire est acheté au début du xixe siècle par les États-Unis, dont l’armée va, dès 1820, édifier un fort au confluent du Mississippi et de la rivière Minnesota, le fort Snelling. Sa protection attire de nombreux colons : commerçants, explorateurs, souvent en route vers l’ouest, missionnaires... Parmi ceux-ci, le père Lucien Galtier, un catholique français, fonde une église, Saint Paul, qui donne son nom à une première ville. Désignée capitale du Minnesota en 1858, Saint Paul est surnommée « la dernière ville de l’Est » ; elle est en effet le dernier point de rupture de charge possible en remontant le Mississippi. En amont, la navigation se heurte aux rapides et aux chutes d’eau de Saint-Anthony, les plus hautes sur le fleuve. De part et d’autre, deux foyers urbains, Saint-Anthony et Minneapolis – fusionnées en 1872 sous le nom de Minneapolis, du sioux mni, « eau », et du grec polis, « cité » –, vont utiliser la force motrice du courant pour activer des scieries et des moulins, qui seront rapidement alimentés par les ressources abondantes en bois et en blé de toute la région. Industrie et moulins à Minneapolis, activité portuaire, financière et commerciale à Saint Paul attirent ensemble de nombreux migrants, notamment suédois, canadiens français, allemands et irlandais. Les deux cités, com [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « MINNEAPOLIS-SAINT PAUL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/minneapolis-saint-paul/