NÉRITIQUE MILIEU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Relativement restreint puisqu'il est limité à l'isobathe 200 mètres, ou plus exactement à la rupture de pente du plateau continental, le milieu néritique appartient au domaine pélagique, dont il constitue la partie côtière. La province océanique (domaines bathyal, abyssal et nadal), relaie vers le large le milieu néritique. Celui-ci se caractérise par des eaux relativement peu transparentes chargées de matières en suspension provenant des terres émergées, variables dans leurs propriétés physico-chimiques en raison des apports très divers provenant des fleuves, glaciers, vents et courants côtiers ; elles sont riches en substances minérales, avec un renouvellement et une circulation aisée des matières en suspension.

Tous ces traits distinctifs font que le milieu néritique est très variable, biologiquement riche et lithologiquement diversifié. Dans les temps géologiques il a toujours joué un rôle considérable caractérisé par des dépôts à dominance détritique souvent grossiers, localement très diversifiés et relativement riches en éléments fossilifères dont l'origine biologique est très étendue (algues, foraminifères, mollusques...). Dans ces formations détritiques, les passages latéraux sont fréquents et rapides, et il existe souvent des lacunes.

—  Jean DIDELOT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  NÉRITIQUE MILIEU  » est également traité dans :

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 782 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Causes de la diversité des biocénoses marines »  : […] Les variations de la richesse de ces biocénoses dépendent de règles générales suivantes : –  Quand la profondeur croît, les peuplements planctoniques et benthiques deviennent plus pauvres aussi bien en espèces qu'en individus ; l'appauvrissement est particulièrement marqué à partir de 6 000-7 000 m de profondeur, c'est-à-dire dans les eaux et sur les fonds des grands ravins océaniques. Pour le ben […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biocenoses/#i_46323

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Apports telluriques »  : […] Les apports telluriques constituent une cause très importante de pollution des eaux marines. Des quantités colossales de matières solides en suspension et de substances dissoutes sont amenées dans l'océan par des rejets d'effluents domestiques et industriels provenant des émissaires d'égout qui se déversent dans des fleuves ou directement dans les eaux littorales. Une autre cause de pollution des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_46323

Pour citer l’article

Jean DIDELOT, « NÉRITIQUE MILIEU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-neritique/