KALININE MIKHAÏL IVANOVITCH (1875-1946)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vieux bolchevik, Kalinine fut, de 1919 à 1946, le chef de l'État soviétique en tant que président du conseil exécutif central des soviets et de l'U.R.S.S. Issu d'une famille de paysans pauvres de la province de Tver, Kalinine travaille avec son père dans l'agriculture, puis en usine à Saint-Pétersbourg, au Caucase, à Revel (aujourd'hui Tallin), au gré de ses arrestations et de ses exils. En 1898, il adhère au P.O.S.D.R. (Parti ouvrier social démocrate de Russie). À Saint-Pétersbourg, il participe à la révolution de 1905 et adhère à la fraction bolchevique l'année suivante. C'est en 1900 qu'il fait la connaissance de Staline à Tiflis où ils militent ensemble. Ils se retrouveront en 1912 au bureau russe du comité central dont il devient membre. Arrêté à Petrograd en 1916, il est libéré par la révolution de Février, se déclare favorable à un soutien critique au gouvernement provisoire et opposé aux « thèses d'avril » de Lénine. Lors du passage à l'insurrection en octobre, il adopte une attitude temporisatrice. Élu maire de Petrograd, membre du comité central et suppléant au bureau politique dont il devient titulaire en 1925, il remplace en 1919 Sverdlov à la présidence du comité central exécutif des soviets. Ce choix est dû à ses origines paysannes. Sa tâche doit consister, selon le souhait de Lénine, à renforcer les liens entre la classe ouvrière et la paysannerie. Il lutte sans conviction contre les oppositions et devient, dès 1928, l'allié et l'instrument de Staline, symbolisant à la tête de l'État la permanence de la tradition révolutionnaire.

—  Georges HAUPT

Écrit par :

  • : sous-directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification

Pour citer l’article

Georges HAUPT, « KALININE MIKHAÏL IVANOVITCH - (1875-1946) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-ivanovitch-kalinine/