MICROROBOTS

D'une manière générale, on désigne par microrobots des systèmes qui, du fait des contraintes dimensionnelles qu'ils subissent, ne peuvent pas être conçus à l'aide des technologies classiques utilisées dans les robots macroscopiques, mais avec les microtechnologies voire les nanotechnologies. Les domaines d'application potentiels des microrobots sont très divers. Aujourd'hui, ils s'adressent principalement aux technologies appliquées à la santé, l'espace ou l'environnement.

L'intégration de fonctions complexes dans des dispositifs submillimétriques ouvre d'importantes perspectives. On ne peut en effet concevoir de tels systèmes sans rupture technologique et la mise au point de nouvelles techniques de commande. La miniaturisation des systèmes s'appuie sur des matériaux intelligents (piézo-électriques, magnétostrictifs), à mémoire de forme, des polymères ioniques, etc. Et, plus généralement, en utilisant les couplages multiphysiques dans les matériaux pour la mise en œuvre de moyens d'actionnement, de transduction et de stockage d'énergie sous des formes hautement intégrables.

Les fonctions mécaniques des microrobots n'utilisent plus des mécanismes mais des structures déformables sous l'action d'actionneurs répartis. Enfin, la commande de ces dispositifs distribués doit être intégrée selon les procédés de la microélectronique.

Par ailleurs, la manipulation des composants de ces micromachines et leur assemblage supposent que l'on maîtrise les forces d'adhésion d'origines multiples (Van der Waals, Coulomb, capillarité, décollement) qui régissent majoritairement le comportement des corps submillimétriques.

—  Philippe BIDAUD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Philippe BIDAUD, « MICROROBOTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/microrobots/