HIDALGO MICHEL (1933- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ailier droit puis milieu offensif, le footballeur français Michel Hidalgo dispute la finale de la Coupe d'Europe des clubs avec le Stade de Reims contre le Real Madrid en 1956. Mais c'est à Monaco qu'il construit son palmarès, remportant le Championnat de France en 1961 et 1963, la Coupe de France en 1960 et 1963. Michel Hidalgo compte une sélection en équipe de France.

C'est en tant qu'entraîneur du onze national qu'il va connaître la célébrité. Appelé en 1976 pour succéder au Roumain Stefan Kovacs, il fait figurer dans sa première composition d'équipe un certain Michel Platini. Sous sa direction, l'équipe de France se qualifie pour la Coupe du monde 1978. En 1982, en Espagne, les téléspectateurs le découvrent, affublé d'un curieux maillot rayé bleu et blanc, protestant vigoureusement contre l'intervention du cheikh koweïtien Ahmed al-Jabber, qui contraint l'arbitre à refuser un but d'Alain Giresse, ou tenant avec inquiétude la main de Patrick Battiston, agressé par le gardien allemand Harald Schumacher. Le 27 juin 1984, l'équipe de France, grâce à deux buts de Michel Platini et Bruno Bellone, remporte le Championnat d'Europe des nations contre l'Espagne (2-0). Porté en triomphe par ses joueurs pour un tour d'honneur au Parc des Princes, Michel Hidalgo laisse son poste à Henri Michel.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « HIDALGO MICHEL (1933- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-hidalgo/