MÉTALLURGIE SCIENTIFIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le passage de la métallurgie du fer et de la fonte à celle de l'acier ouvre l'ère de la technologie moderne. L'utilisation massive, après 1880, de l'acier, matériau aux possibilités prometteuses mais encore indéfinies, incite les producteurs et les consommateurs à effectuer des recherches sur ses propriétés. Ces études, fruit d'une collaboration étroite entre les industriels et les scientifiques, aboutissent à l'établissement en 1900, par Hendrik Willem Bakhuis Roozeboom (1854-1907), du diagramme d'équilibre fer-carbone qui représente, en fonction de la température et de la teneur en carbone, les domaines d'existence des différents constituants ferreux. Munis de cet outil théorique, les métallurgistes entreprennent alors l'étude scientifique des aciers alliés à d'autres métaux (aciers spéciaux), permettant l'essor extraordinairement rapide de ces nouveaux matériaux. C'est grâce aux aciers spéciaux que l'industrie automobile, l'industrie aéronautique ainsi que les techniques de production de l'énergie électrique se développent dès le début du xxe siècle.

Diagramme fer-carbone

Diagramme fer-carbone

graphique

Diagramme fer-carbone. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Nicole CHÉZEAU

Écrit par :

  • : maître de conférences à la faculté des sciences et techniques, université de Haute-Alsace

Classification

Pour citer l’article

Nicole CHÉZEAU, « MÉTALLURGIE SCIENTIFIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurgie-scientifique/