MÉDECINE EXPÉRIMENTALE : CLAUDE BERNARD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mise en œuvre dès le xviie siècle dans les sciences physiques puis dans les sciences chimiques à la fin du xviiie siècle, la méthode expérimentale fut appliquée à la médecine par le physiologiste français Claude Bernard (1813-1878). S'appuyant sur des exemples concrets puisés dans sa propre carrière de chercheur, il en expose les règles dans son Introduction à l'étude de la médecine expérimentale de 1865. Observation d'un fait contredisant les idées admises, hypothèse et expérience sont pour Claude Bernard les trois phases obligatoires du raisonnement expérimental. L'expérience est une observation provoquée dans des conditions déterminées en vue de contrôler l'hypothèse, laquelle n'est qu'un instrument pour découvrir la vérité. Observation et expérience, seules, donnent la connaissance des faits. Claude Bernard recommande au savant de conserver dans son travail une grande liberté d'esprit assise sur le doute philosophique. Son ambition doit être de répondre au comment des choses et non au pourquoi. Claude Bernard insiste sur la fragilité et le caractère provisoire des théories scientifiques. Pratiquement ignoré des milieux scientifiques à sa sortie, son livre ne connaîtra le succès qu'à partir des premières années du xxe siècle.

—  Pascal DURIS

Écrit par :

  • : professeur en histoire des sciences, université de Bordeaux

Classification

Pour citer l’article

Pascal DURIS, « MÉDECINE EXPÉRIMENTALE : CLAUDE BERNARD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-experimentale-claude-bernard/