MÉDAILLES FIELDS 2018

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les médailles Fields récompensent tous les quatre ans des mathématiciens de moins de quarante ans, lors du congrès de l’Union mathématique internationale. En 2018, le congrès réuni le 1er août à Rio de Janeiro a attribué cette récompense à l’Irano-Britannique Caucher Birkar, à l’Italien Alessio Figalli, à l’Allemand Peter Scholze et à l’Indo-Australien Akshay Venkatesh. Cette liste de lauréats – qui ne comprend aucun Américain, Français ou Russe, longtemps habitués à cette reconnaissance – confirme la tendance des prix précédents à l’internationalisation. Plusieurs médaillés ont d’ailleurs souligné l’importance du pluriculturalisme dans leur approche des mathématiques. On retiendra que Caucher Birkar a été formé à l’université de Téhéran tout comme Maryam Mirzakhani, première femme médaillée, en 2014, et précocement décédée en 2017. Ce palmarès traduit par ailleurs un resserrement de la diversité des recherches récompensées, organisées surtout autour de différents aspects de la géométrie algébrique.

Les lauréats de la médaille Fields 2018

Les lauréats de la médaille Fields 2018

Photographie

Ce cliché rassemble les quatre lauréats de la médaille Fields 2018 lors de la cérémonie d’ouverture du Congrès international des mathématiciens, le 1er août 2018, à Rio de Janeiro. De gauche à droite : Caucher Birkar, Alessio Figalli, Peter Scholze et Akshay Venkatesh.  

Crédits : Pablo Costa/ ICM 2018/ AFP

Afficher

Caucher Birkar, dont le nom kurde original est Fereydoun Derakhshani, est né en juillet 1978 dans une famille de fermiers à Marivan en Iran, village kurde à la frontière avec l’Irak. Enfant, il fait l’expérience de la guerre Irak-Iran. À l’école, il manifeste très vite son intérêt pour les équations mathématiques. Ses capacités tôt reconnues l’amènent à l’université de Téhéran, où il obtient sa licence. À l’occasion d’un congrès au Royaume-Uni, il demande l’asile politique, l’obtient et poursuit son doctorat à l’université de Nottingham, qu’il décroche en 2004. C’est à ce moment qu’il change son nom en celui de Caucher Birkar (signifiant « mathématicien migrant » en kurde). Professeur à l’université de Cambridge, le mathématicien reconnaît avoir été influencé par la figure d’Alexander Grothendieck, médaillé Fields en 1966 et lui aussi réfugié, ayant fui l’Allemagne nazie, et par le Russe Vyacheslav Shokurov qui l’a initié à un domaine [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Classification

Pour citer l’article

« MÉDAILLES FIELDS 2018 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/medailles-fields-2018/