FOUCHET MAX-POL (1913-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète, critique, écrivain mais aussi grand voyageur, et, pour le grand public, homme de télévision, Max-Pol Fouchet était de ces esprits à la curiosité encyclopédique qui, dans la grande lignée de l'humanisme, s'intéressent à tout et en premier lieu aux hommes. « Ce qui m'importe, disait-il, c'est l'art comme témoignage de l'homme [...]. Dès mon adolescence, j'ai voulu m'approcher le plus possible de l'homme. Par quel moyen m'approcher ? Le moyen c'est la poésie, mais pas seulement la poésie écrite, la poésie comme moyen de vivre, comme éthique. » Ces propos, sa vie entière les illustre.

Né à Saint-Vaast-La-Hougue (Manche), c'est à Alger que, dès après la guerre, il passe la première partie de sa vie. Il y fait ses études et y obtient le baccalauréat en 1930. C'est de cette époque que date sa rencontre avec Albert Camus. Il se lie d'amitié avec lui, et, comme lui, milite dans les organisations de gauche. Si Camus est au Parti communiste, il est lui-même au Parti socialiste où il fonde la fédération des Jeunes socialistes S.F.I.O. d'Afrique du Nord (il quittera le P.S. en 1936). Sa licence de lettres achevée et alors qu'il prépare l'agrégation d'histoire, il est nommé adjoint au conservateur du musée des Beaux-Arts d'Alger (1935-1941), puis chargé de cours à l'université de la Medersa (1936-1941). 1939 : il fonde la revue Fontaine, qui joua un rôle de tout premier plan dans la résistance des intellectuels sous l'Occupation. Mêlant l'aventure du verbe à l'aventure politique, elle fut le point de ralliement des poètes : Aragon, Eluard (qui y publia pour la première fois son poème « Liberté »), Saint-John Perse... Sa publication prit fin en 1948.

Après la Seconde Guerre mondiale commence pour Max-Pol Fouchet l'époque des grands voyages : aux États-Unis, d'abord, où il enseigne l'histoire de l'art. Puis, pour le compte du musée de l'Homme, il séjourne comme ethnologue en Afrique noire, en Amérique du Sud, aux Antilles, d'où il rapporte de nombreux livres : Les Peuples nus (1953), Terres indiennes (1955)...

En 1953, il s'établit défini [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Nadine VASSEUR, « FOUCHET MAX-POL - (1913-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-pol-fouchet/