BOUTET DE MONVEL MAURICE (1851-1913)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Orléans dans une famille qui comptait des comédiens et des musiciens, le jeune Maurice n'a pas de difficulté à faire admettre sa vocation de dessinateur et suit les cours de Cabanel et de Boulanger, ce qui explique l'académisme de sa formation où l'accent est mis sur la conception graphique du sujet. Avec Carolus-Duran, dont l'utilisation de la couleur est alors jugée révolutionnaire, il complète son itinéraire qui le mène à la peinture d'histoire et au genre orientaliste. C'est pourtant dans ses portraits d'enfants qu'il rencontre le plus de succès. Pour gagner sa vie de père de famille, il collabore à diverses publications de la maison Delagrave, essentiellement au journal pour enfants Saint-Nicolas qui paraît de 1880 à 1914. Ses dessins, pleins d'humour et d'élégance, sont si appréciés qu'il conçoit lui-même l'idée d'un album de chansons en couleurs, édité par Plon en 1883 sous le titre Vieilles Chansons et Rondes pour les petits Enfants. Les commandes affluent alors et sa célébrité est reconnue jusqu'aux États-Unis, où il se rend pour accompagner une de ses expositions, cependant que la critique viennoise salue son importance dans la formation des jeunes illustrateurs, attestée par sa participation à la Sécession de Vienne en 1899. Il meurt sans avoir pu terminer les fresques relatant la vie de Jeanne d'Arc pour la cathédrale de Domrémy. Les articles publiés au lendemain de sa mort insistent avec raison sur la valeur et l'originalité de son œuvre d'illustrateur de livres d'enfants qui l'emporte de loin sur son activité de peintre et qui lui a offert l'occasion d'affirmer sa technique et de trouver le style qui le fait apprécier aujourd'hui.

Boutet a lui-même défini sa manière comme un processus d'élimination et de sélection afin de conserver juste ce qui est nécessaire au caractère de l'image : « exprimer beaucoup avec le mince contour au crayon ». Son adhésion à la Société des aquarellistes — après le scandale provoqué par sa toile antirépublicaine L'Apothéose — l'incite à se consacrer à l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOUTET DE MONVEL MAURICE (1851-1913)  » est également traité dans :

MARS MAURICE BONVOISIN dit (1849-1912)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 610 mots

Dessinateur belge, né à Verviers, mort à Menton, Maurice Bonvoisin appartient au milieu des filateurs, et sa formation initiale le prépare à diriger les usines familiales. Doué d'un crayon infatigable et d'un sens méticuleux de l'observation, bon portraitiste, il entre dans la presse illustrée, son aisance sociale lui ouvrant les portes du reportage illustré pour de nombreux journaux tant françai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars/#i_94358

Pour citer l’article

Laura NOESSER, « BOUTET DE MONVEL MAURICE - (1851-1913) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-boutet-de-monvel/