MAUBURNUS JEAN MOMBAER dit (1460 env.-env. 1501)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des derniers représentants du mouvement spirituel flamand qu'on appelle la devotio moderna. Né à Bruxelles, Mauburnus entra dans la maison du Mont-Sainte-Agnès, chez les chanoines réguliers de la congrégation de Windesheim, après avoir étudié au collège de Deventer et à l'école du chapitre d'Utrecht. Il semble bien qu'il n'ait pas connu Thomas a Kempis mais l'un des fils spirituels de celui-ci, Reynier, qui fut son maître des novices. On lui attribue plusieurs manuscrits non publiés, dont un recueil intitulé Les Hommes célèbres de son ordre (De viris illustribus sui ordinis), inspiré d'une chronique de l'ordre de Windesheim par Buschius.

L'œuvre maîtresse de Mauburnus fut publiée à son insu à Bâle en 1491 sous le titre de Rosetum exercitiorum spiritualium et sacrorum meditationum. Cet ouvrage lui valut, auprès de Nicolas de Hacqueville, chanoine de Paris, la réputation d'un homme zélé pour la discipline religieuse et l'esprit régulier. Aussi Nicolas l'invita-t-il dès 1495 à restaurer plusieurs maisons en France : Mauburnus réforma l'abbaye de Cisoing près de Tournon, celle de Saint-Séverin près de Château-Landon, le prieuré de Saint-Sauveur de Melun, l'abbaye de Saint-Évurce d'Orléans, celle de Saint-Martin de Nevers et, surtout, celle de Livry, dont il fut nommé prieur en 1500 puis abbé régulier. De là, il correspondit avec François de Paule, le fondateur des Minimes, avec Geoffroi Boussard, chancelier de l'Église de France, avec Pierre de Bruges, recteur du collège de Sainte-Barbe, et avec Érasme, ancien élève, comme lui, du collège de Deventer et de l'école d'Utrecht. À sa mort, son ancien maître Reynier lui succéda à la tête de l'abbaye.

—  Denis COUTAGNE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAUBURNUS JEAN MOMBAER dit (1460 env.-env. 1501)  » est également traité dans :

DEVOTIO MODERNA

  • Écrit par 
  • Louis COGNET
  •  • 1 401 mots

Dans le chapitre « Les personnalités marquantes »  : […] Le fondateur de la Devotio moderna , Gérard Groote, en dépit de la brièveté de sa carrière, a produit une œuvre abondante, mais où les considérations ascétiques et réformistes tiennent une place envahissante, et dont l'intérêt est relativement réduit. Le célèbre Thomas a Kempis (1380-1471) est le représentant le plus complet de l'école : il faut voir en lui l'auteur de l' Imitation de Jésus-Christ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devotio-moderna/#i_25985

Pour citer l’article

Denis COUTAGNE, « MAUBURNUS JEAN MOMBAER dit (1460 env.-env. 1501) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauburnus/