Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RYLE MARTIN (1918-1984)

Marin Ryle et la radioastronomie - crédits : Ron Case/ Hulton Archive/ Getty Images

Marin Ryle et la radioastronomie

Astronome de nationalité britannique, Martin Ryle a accompli presque toute sa carrière scientifique au prestigieux Cavendish Laboratory de l’université de Cambridge. Il a reçu en 1974 le prix Nobel de physique pour ses recherches et inventions en radioastronomie, qu'il a partagé avec Anthony Hewish (récompensé pour son rôle décisif dans la découverte des pulsars), du même laboratoire.

Du radar à la radioastronomie

Rien ne destinait Martin Ryle, né le 27 septembre 1918 à Brighton, à devenir un des plus célèbres astronomes du xxe siècle. Après de solides études de physique et un début de carrière universitaire classique, il se trouva amené à travailler pendant la Seconde Guerre mondiale au développement du radar, qui venait juste d'être inventé ; ce faisant, il acquit une connaissance approfondie des techniques radioélectriques. À l'issue de la guerre, il mit aussitôt ses talents à profit pour observer le rayonnement radio du ciel. En effet, l'Américain Karl Guthe Jansky (1905-1950), lui-même ingénieur radio travaillant aux Bell Telephone Laboratories, avait découvert par hasard en 1931 l'émission radioélectrique de la Voie lactée, et l'ingénieur radar britannique James Stanley Hey (1909-2000) celle du Soleil en 1942. Ces découvertes n'avaient pas à l'époque suscité un grand intérêt de la part des astronomes, mais plusieurs ingénieurs radio et radar rêvaient, une fois la guerre terminée, de mettre à profit les immenses progrès accomplis dans les récepteurs radio et les antennes pour étudier l'Univers. C'est grâce à des associations avec des physiciens et non avec des astronomes qu'ils y parvinrent dans plusieurs pays, créant ainsi la radioastronomie. Martin Ryle fut parmi ces pionniers et il commença sa nouvelle carrière à Cambridge en 1946 en utilisant comme antenne un ancien radar allemand.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

James LEQUEUX. RYLE MARTIN (1918-1984) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 18/01/2024

Médias

Marin Ryle et la radioastronomie - crédits : Ron Case/ Hulton Archive/ Getty Images

Marin Ryle et la radioastronomie

Le Very Large Array, État du Nouveau-Mexique (États-Unis) - crédits : Manamana/ Shutterstock

Le Very Large Array, État du Nouveau-Mexique (États-Unis)

Autres références

  • BRAGG sir WILLIAM HENRY (1862-1942) & sir WILLIAM LAWRENCE (1890-1971)

    • Écrit par
    • 1 790 mots
    • 1 média
    ...de leur utilisation essentielle des transformées de Fourier. Les méthodes dites de synthèse d’ouverture (qui recombinent les données prises par plusieurs radiotélescopes) utilisées par Martin Ryle (1918-1984) pour localiser les sources radio vaudront à ce dernier le prix Nobel de physique en 1974.
  • HEWISH ANTONY (1924-2021)

    • Écrit par
    • 984 mots

    Antony Hewish est un astronome britannique qui a reçu le prix Nobel de physique 1974 pour « son rôle décisif dans la découverte des pulsars ».

    Hewish naît le 11 mai 1924 à Fowey, en Cornouailles (Grande-Bretagne). Fils d'un banquier, il se passionne très jeune pour la physique, s’adonnant...