DELBRÜCK MARTIN RUDOLF VON (1817-1903)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Éminent juriste, Delbrück mène une carrière exemplaire de grand commis au service du roi de Prusse ; il est le véritable réalisateur de la politique du Zollverein. Auteur du traité avec le Hanovre en 1851, lors de la crise du Zollverein (1850-1853), il réussit à maintenir l'hégémonie de la Prusse, malgré la reculade d'Olmütz et contre le projet autrichien d'une union douanière de la Grande Allemagne. Lors de la nouvelle crise consécutive au traité de libre-échange franco-prussien, Delbrück s'oppose avec succès à l'Autriche et aux États du Sud, alors que Bismarck était prêt à leur accorder des concessions douanières (1864-1865).

Président de la Chancellerie, vice-chancelier effectif, il est l'artisan de l'achèvement de la Reichsgründung en novembre 1870 à Versailles. Entre 1870 et 1875, Delbrück exerce une influence décisive sur la politique et la législation économiques en faveur de l'unification de l'Empire, conçue dans l'esprit du libre-échange : monnaie commune, unification du système des poids et mesures, création de la Reichsbank... Ces mesures accélèrent le développement du capitalisme allemand.

Lorsque Bismarck se détourne du libre-échange pour faire siennes les vues de l'industrie lourde et des Junkers, favorables au protectionnisme, Delbrück, resté fidèle à ses conceptions, perd de son influence, puis quitte son poste.

—  Alfred WAHL

Écrit par :

  • : professeur émérite (histoire contemporaine) à l'université de Metz

Classification

Pour citer l’article

Alfred WAHL, « DELBRÜCK MARTIN RUDOLF VON - (1817-1903) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-rudolf-von-delbruck/