MARIE DE GUISE (1515-1560) reine d'Écosse

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sœur d'Henri de Guise et du cardinal de Lorraine, veuve de Louis II d'Orléans, duc de Longueville, Marie de Guise épouse en 1538 Jacques V d'Écosse qui meurt quatre ans plus tard. Mère de l'héritière légitime, la princesse Marie, qu'elle envoie en France en 1548 et dont elle favorise, en 1558, le mariage avec le dauphin François, le futur François II, elle assume la régence du royaume. Pour développer son autorité, elle s'appuie sur des troupes françaises et des fonctionnaires venus de France. Elle lutte contre la progression du protestantisme en Écosse et le théologien John Knox la dénonce avec une extrême violence. Aux frontières septentrionales de l'Angleterre, elle constitue un bastion pro-français et, au lendemain de la mort de Marie Tudor, ses liens avec la France et l'Espagne font craindre une grande entreprise papiste appuyée par une expédition terrestre partie d'Écosse ; les prétentions de la reine Marie au trône d'Angleterre confirment ces perspectives. Marie de Guise rencontre une opposition croissante : le sentiment national écossais souffre de la subordination à l'égard de la France, les protestants voient en elle l'ennemie à abattre. Élisabeth Ire encourage toutes les tentatives de rébellion et autorise Knox et le comte d'Arran, Écossais hostile aux Stuarts, à passer d'Angleterre en Écosse. Dès décembre 1557, l'opposition aristocratique s'est regroupée dans l'association des lords de la Congrégation ou Covenant : à la fin de 1559, Marie de Guise doit affronter la révolte ouverte de ces lords, qui attaquent les garnisons françaises et obtiennent l'envoi d'un contingent anglais pour les aider. La régente organise une habile résistance, mais sa mort, en juin 1560, laisse le champ libre aux rebelles ; le traité d'Édimbourg de juillet 1560 satisfera l'Angleterre et ruinera l'œuvre de Marie de Guise en prévoyant l'expulsion de la majeure partie des soldats et officiers français.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Roland MARX, « MARIE DE GUISE (1515-1560) reine d'Écosse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-guise/