DARRIEUSSECQ MARIE (1969- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« À quoi sert un livre qui ne propose pas de voir le monde comme s'il se dévoilait pour la première fois ? », affirme Marie Darrieussecq. Son œuvre singulière et novatrice mérite que l'on ne s'arrête pas aux polémiques qui ont marqué sa carrière littéraire.

Marie Darrieusecq

Marie Darrieusecq

Photographie

Jouant d'un humour volontiers provocant, empruntant parfois la voie de l'autofiction, Marie Darrieussecq aborde dans ses livres les thèmes les plus difficiles. 

Crédits : H. Bamberger/ P.O.L.

Afficher

Née le 3 janvier 1969 à Bayonne, elle grandit dans un village du Pays basque. Sa mère, professeur de français, et son père, technicien, lui transmettent leur goût pour la lecture. Elle commence à écrire très tôt, et conduit en parallèle des études de lettres : elle sera normalienne, agrégée et docteur.

En 1996, elle publie Truismes chez P.O.L., qui reste l'éditeur de ses principaux ouvrages. Une jeune femme naïve, exploitée sexuellement et économiquement, se métamorphose en truie et se libère des clichés pour inventer sa voix : « Ce livre a été très mal lu. C'est l'histoire d'une libération par la pensée » affirme l'auteur. Cette fable du devenir-truie suscite, en raison de son message volontairement indécidable, des réactions extrêmes qui vont de l'encensement à la condamnation. Le livre connaît cependant un succès spectaculaire et se vend à 300 000 exemplaires.

La parution de son deuxième roman, Naissance des fantômes (1998), suscite, peut-être en réaction à ce succès trop rapide, une première polémique : la romancière Marie NDiaye l'accuse de « singer » son œuvre. En 2007, cette fois à propos de Tom est mort, Camille Laurens l'accusera de « plagiat psychique ». Plus touchée par ces tentatives de meurtre symbolique qu'elle ne l'avoue, la romancière publiera en 2010 un essai sur ce qu'elle nomme la « plagiomnie » : Rapport de police.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégée de lettres, docteure ès lettres, conservatrice à la Bibliothèque nationale de France

Classification

Pour citer l’article

Christine GENIN, « DARRIEUSSECQ MARIE (1969- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-darrieussecq/