BELL MARIE (1900-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née le 23 décembre 1900, à Bègles, Marie-Jeanne-Lucie Bellon-Downey – future Marie Bell – ne semblait d'abord devoir s'intéresser qu'à la danse. Petit rat au Grand Théâtre de Bordeaux, c'est en Angleterre qu'elle fait, à treize ans, ses vrais débuts. C'est là aussi qu'elle rencontre son oracle en la personne de Colonna Romano, tragédienne de la Comédie-Française, qui lui conseille de se présenter au Conservatoire. Elle le fait, est reçue, et obtient en 1921 un premier prix ainsi qu'un engagement dans la maison de Molière. Elle y restera trente-deux ans.

Trente-deux ans pendant lesquels elle aborde tous les grands rôles, de Célimène, qu'elle reprend juste après Cécile Sorel, à la Prouhèze du Soulier de satin qu'elle crée sous la houlette de Jean-Louis Barrault en 1943, avec Madeleine Renaud dans le rôle de Dona Musique, en passant par la Blanche des Corbeaux de Becque (qui lui ouvrit les portes du sociétariat dès 1928) ou la Roxane du Cyrano de Bergerac de Rostand, qui faisait alors son entrée dans le répertoire. Trente-deux ans durant lesquels Marie Bell s'affirme comme la tragédienne par excellence, racée, vibrante, sensuelle, jouant d'une emphase savamment modulée qui lui permet d'incarner Iphigénie, Esther, Hermione, Agrippine et Phèdre, rôle fétiche qu'elle joua dans le monde entier avant de l'immortaliser pour la télévision en 1968 sous la direction de Pierre Jourdan. Mais, durant ces trente-deux ans, Marie Bell, a cherché également un second souffle au cinéma.

Femme soumise ou fatale, voix grave et rauque, elle tourne, à partir de 1924 (Paris de René Hervil), dans une trentaine de films dont L'Homme à l'Hispano de Jean Epstein, Le Roman d'un jeune homme pauvre d'Abel Gance, Le Grand Jeu de Feyder, Carnet de bal de Julien Duvivier, sans oublier Sandra de Visconti, ou encore, ultime apparition, Les Volets clos de Jean-Claude Brialy, en 1975. Au théâtre, tout en poursuivant s [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : journaliste, responsable de la rubrique théâtrale à La Croix

Classification

Pour citer l’article

Didier MÉREUZE, « BELL MARIE - (1900-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-bell/