SCHNEIDER MARIA (1952-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fille d'un mannequin roumain et de l'acteur Daniel Gélin (qui ne l'a jamais reconnue), Maria Schneider est née à Paris en 1952. Ayant interrompu ses études, elle est attirée par le cinéma où elle commence à faire de la figuration. À dix-sept ans, elle est remarquée par Brigitte Bardot lors du tournage des Femmes de Jean Aurel. L'actrice la prend sous sa protection. Maria Schneider commence à se produire dans des films de Terence Young, Roger Kahane, Roger Vadim, Jean-Pierre Blanc, Jean-Michel Barjol.

En 1971, elle est choisie par Bernardo Bertolucci pour tourner au côté de Marlon Brando dans Le Dernier Tango à Paris. Une grande notoriété la frappe brutalement lors de la sortie du film en 1972 : son personnage de jeune fille libérée se prêtant aux caprices sexuels de son compagnon provoque le scandale. Maria Schneider ne se remettra jamais complètement d'une œuvre qui va lui coller à la peau et qui, de façon prémonitoire, annonce de grandes difficultés existentielles. Pourtant, trois ans plus tard, elle apparaît radieuse et apaisée. Dans Profession : reporter de Michelangelo Antonioni, elle suit la dérive d'un homme (interprété par Jack Nicholson) en crise d'identité dans son errance espagnole – merveilleuse image d'une femme en robe multicolore sur les toits de la maison Gaudí à Barcelone. Elle tourne alors régulièrement sous la direction des metteurs en scène les plus divers : René Clément (La Baby-sitter, 1975), Daniel Schmid (Violanta, 1977), Philippe Garrel (Voyage au jardin des morts, 1978), Daniel Duval (La Dérobade, 1979, le film lui vaut un césar du second rôle), David Hemmings (Just a Gigolo, 1979, avec David Bowie), Werner Schroeter (Weisse Reise, 1980). Pour Merry-Go-Round (1983), Jacques Rivette lui propose d'organiser la distribution autour de sa féminité singulière. L'année suivante, elle est en Italie pour interpréter un personna [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Jean A. GILI, « SCHNEIDER MARIA - (1952-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-schneider/