PIRES MARIA-JOÃO (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La nature qui a doté Maria-João Pires de petites mains lui a refusé les extases de la haute virtuosité et l'ivresse des exploits athlétiques. Elle a, en revanche, ouvert à la pianiste portugaise les portes étroites de l'univers mozartien et lui a permis de trouver sa place parmi les poètes du clavier.

Maria-João Pires naît le 23 juillet 1944 à Lisbonne. Dès l'âge de sept ans, elle se produit en public à Porto dans des concertos de Mozart. Au conservatoire de sa ville natale, elle travaille, de 1953 à 1960, le piano avec Campos Coelho ainsi que la composition, la théorie et l'histoire de la musique avec Francine Benoit. Ses études sont jalonnées de nombreuses distinctions : premier prix au concours des jeunesses musicales portugaises (1953), premier prix au concours Elisa Pedroso (1958), deuxième prix au concours international des jeunesses musicales de Berlin (1960) et premier prix au concours international Franz Liszt de Lisbonne (1960). Grâce à une bourse de la fondation Gulbenkian de Lisbonne, elle part se perfectionner à Munich auprès de Rosl Schmid, puis à Hanovre au côté de Karl Engel. Elle sort véritablement de l'ombre quand elle remporte à Bruxelles, en 1970, le concours international Beethoven organisé pour célébrer le bicentenaire de la naissance du compositeur.

Très vite, Maria-João Pires séduit un vaste public avec des concertos de Bach et de Mozart, interprétés avec une simplicité ingénue et une fraîcheur juvénile. Elle fait ses premiers enregistrements (chez Denon, puis Erato) avec l'orchestre de chambre de la fondation Gulbenkian, l'orchestre de chambre de Lausanne et l'ensemble I Solisti Veneti sous la houlette de Theodor Guschlbauer, Armin Jordan, Michel Corboz et Claudio Scimone. Sa carrière se poursuit sous le signe de Mozart avec l'intégrale des sonates pour piano qu'elle grave par deux fois à vingt ans d'intervalle (en 1974 chez Denon, puis en 1991 chez Deutsche Grammophon [D.G.]). Elle enregistre aussi plusieurs sonates po [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « PIRES MARIA-JOÃO (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-joao-pires/