BIGEARD MARCEL (1916-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Général français vétéran de trois guerres, Marcel Bigeard, dit « Bruno », était l'un des officiers les plus décorés de France.

Né le 14 février 1916 à Toul (Meurthe-et-Moselle), Marcel Maurice Bigeard travaille comme employé de banque lorsque, en 1939, il est mobilisé dans l'infanterie et se porte volontaire pour les corps francs. Fait prisonnier par les Allemands au moment de l'armistice, en juin 1940, il parvient à s'évader lors de sa troisième tentative, en novembre 1941, et gagne le Sénégal, puis le Maroc et, enfin, l'Algérie où il suit un entraînement pour des missions de sabotage en France. Il est parachuté en août 1944 en Ariège, où il dirige un maquis de la Résistance. À la fin de la guerre, il reste dans l'armée et part en 1945 pour l'Indochine française, à la tête d'un bataillon de parachutistes. Largué sur Diên Biên Phu en mars 1954, il combat jusqu'à la chute du camp retranché le 7 mai 1954, et est fait prisonnier par le Viêt-minh avec dix mille autres soldats français. Après quatre mois de captivité, il rentre en France, et reprend ensuite du service chez les parachutistes en Algérie, où il arrive en octobre 1955. Il participe à la bataille d'Alger (1957), pour laquelle l'armée française sera par la suite accusée d'avoir utilisé la torture, pratique que Bigeard justifiera, en 2000, comme étant « un mal nécessaire ». Après avoir commandé les forces françaises dans l'océan Indien de 1971 à 1973, il est promu général de corps d'armée (déc. 1973) et finit sa carrière comme commandant de la IVe région militaire à Bordeaux. Entre-temps, Bigeard occupe le poste de secrétaire d'État à la Défense en 1975-1976, année où il prend sa retraite militaire. Élu député (apparenté U.D.F.) dans son département natal, il siège à l'Assemblée nationale de 1978 à 1988. Marcel Bigeard était grand-croix de la Légion d'honneur, croix de guerre, membre du Distinguished Service Order britannique ainsi que commandeur de la Legion of Merit américaine. Il avait raconté, avec sa verve légendaire, sa carrière, ses batailles, sa vision du monde dans une quinzaine d'ouvrages. Il est mort le 18 juin 2010 à Toul.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BIGEARD MARCEL - (1916-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-bigeard/