MARACAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Modes de jeu

Dans les musiques amérindiennes et leurs héritières, les maracas, utilisées comme un hochet, marquent souvent le temps. Dans les musiques afro-cubaines, la maraca la plus grave joue les appuis du motif répétitif, donne la pulsation. La maraca aiguë joue plutôt les syncopes, les ponctuations, les accents décalés et les motifs de liaison. Le motif de base est une alternance d'une noire jouée en trilles et de deux croches.

L'instrument demande une certaine pratique car il faut déclencher les mouvements par anticipation pour que la figure rythmique soit bien en place. Certains instrumentistes sont experts dans cette synchronisation, ce qui leur permet de faire « danser les graines » à l'intérieur de la sphère pour produire de riches ornements.

Dans la rumba, les maracas sont parfois associées au cajón (tambour fabriqué avec une boîte en bois) pour consolider la base rythmique constante.

On peut aussi étouffer le son en prenant directement le corps de l'instrument dans la main.

Maracas : exemple sonore

Son : Maracas : exemple sonore

Son

Maracas. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « MARACAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maracas/