MANITAS DE PLATA (1921-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le musicien français Manitas de Plata a popularisé la guitare gitane et le flamenco en France, au milieu des années 1960, en même temps qu’il développait sa carrière internationale. Cet autodidacte, qui n'a jamais appris une note de solfège, a marqué les esprits par son jeu flamboyant, vendant des millions d'albums et jouant dans les plus grandes salles américaines. Ce succès commercial ne fut toutefois jamais réellement accompagné de la reconnaissance des puristes du flamenco qui lui reprochaient son approche festive, orientée vers la virtuosité.

Manitas de Plata

Photographie : Manitas de Plata

Photographie

Le guitariste virtuose « aux petites mains d'argent » Manitas de Plata (photographié ici en janvier 1981) a fait connaître à un large public la musique gitane et le flamenco. 

Crédits : Thierry Orban/ Sygma/ Getty Images

Afficher

Manitas de Plata, de son vrai nom Ricardo Baliardo, naît à Sète le 7 août 1921. Enfant, il fait son apprentissage de la guitare auprès de son oncle Joseph Faré, dit « Moro », et à l'écoute du guitariste Django Reinhardt. Il montre très vite une grande maîtrise technique de son instrument et, dès l'âge de dix ans, se produit lors du pèlerinage gitan des Saintes-Maries-de-la-Mer. La virtuosité de son toucher lui vaut bientôt le surnom de manitas de plata (« petites mains d'argent »). Pendant de nombreuses années, le guitariste écume les cafés et les terrasses de la Riviera. Au milieu des années 1950, il fait la connaissance du photographe d'art Lucien Clergue, amateur de musique gitane. En 1961, ce dernier expose au MoMA à New York, notamment les photographies qu’il a prises au pèlerinage des Saintes-Maries-de-la-Mer. Il est alors abordé par Alan Silver, un patron de maison de disques qui cherche à entrer en contact avec Manitas de Plata qu'il a entendu sur un enregistrement amateur quelques années plus tôt. Jouant ainsi le rôle de conseiller artistique auprès du guitariste, Lucien Clergue établit le contact entre l'artiste et le producteur américain. Les premiers enregistrements ont lieu à Arles en 1965 et le succès est aussitôt au rendez-vous. Manitas multiplie les sorties de disques – il en enregistrera plus de quatre-vingts au cours de sa carrière – et se produit un peu partout dans le monde, r [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« MANITAS DE PLATA (1921-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/manitas-de-plata/