DIA MAMADOU (1910-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figure emblématique de la vie politique sénégalaise, compagnon puis rival de Léopold Sédar Senghor, Mamadou Dia fut Premier ministre de son pays de 1959 à 1962.

Né le 18 juillet 1910 dans une famille musulmane de Khombole, dans le Sénégal oriental, Mamadou Moustapha Dia étudie à l'école William-Ponty, puis travaille comme instituteur et journaliste avant de se lancer en politique au début des années 1940. Secrétaire du Bloc démocratique sénégalais qu'il a fondé avec Senghor en 1948, il est élu sénateur français (1948-1956) puis député, et représente son pays dans le groupe des indépendants d'outre-mer, de 1956 à 1958. Désigné vice-président du Conseil de gouvernement du Sénégal en 1957, il en assume la présidence entre 1958 et 1959, avant d'être nommé à la tête du Conseil des ministres en avril 1959. Mamadou Dia conserve cette fonction lorsque le Sénégal accède à l'indépendance en juin 1960.

Il forme alors avec Senghor un duo complémentaire dans la gestion du pays : au président les affaires internationales et à lui le développement économique (il a suivi à Paris les cours de François Perroux). Mais sa volonté de substituer une agriculture vivrière à l'économie arachidière développée par les Français avec l'appui des marabouts mourides froisse de nombreux intérêts.

Il est évincé en décembre 1962 par le président Senghor au cours d'une lutte de pouvoir que ce dernier dénonce comme une tentative de coup d'État constitutionnel. Condamné à une peine de « déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée » à l'issue d'un procès où il fut défendu par Robert Badinter et Abdoulaye Wade, Dia est libéré en 1974 et amnistié en 1976. Cette année-là, il obtient un poste à la Banque mondiale (Dia avait obtenu une maîtrise de gestion en 1969). Auteur de plusieurs ouvrages, il signe notamment Réflexions sur l'économie de l'Afrique noire (1954) et Nations africaines et solidarité mondiale (1960). Mamadou Dia est mort le 25 janvier 2009 à Dakar.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DIA MAMADOU (1910-2009)  » est également traité dans :

SÉNÉGAL

  • Écrit par 
  • François BOST, 
  • Vincent FOUCHER
  •  • 10 065 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La fin de la période coloniale : une ouverture politique progressive »  : […] Avec la défaite française de 1940, le gouverneur-général de l'A.-O.F. Pierre Boisson se range du côté de Vichy et parvient, à la fin de 1940, à repousser une tentative de débarquement des Britanniques et des forces gaullistes sur Dakar. Particulièrement répressif, le régime revient sur les avancées réalisées par le Front populaire. À la suite du débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senegal/#i_40145

Pour citer l’article

« DIA MAMADOU - (1910-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mamadou-dia/