MACHU PICCHU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une découverte récente

Classé par l'U.N.E.S.C.O., en 1983, sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité en raison de son caractère naturel et culturel exceptionnel, Machu Picchu est une découverte récente. En 1870, l'explorateur français Charles Wiener passa à proximité de cette ancienne cité sans pouvoir la localiser. Il fallut attendre le 24 juillet 1911 pour que l'archéologue américain Hiram Bingham (1875-1956) la repère. Bingham recherchait alors la cité de Vilcabamba, le dernier bastion de l'empereur inca Manco Inca (1533-1544), pour le compte de l'université Yale. Dès l'année suivante, des financements émanant de cette université et de la National Geographical Society permirent à Bingham de nettoyer les ruines et d'en dresser les plans. Il exhuma aussi de nombreuses tombes, la plupart profanées par des chercheurs de trésors, qui renfermaient autant de squelettes d'hommes que de femmes, ainsi qu'un important matériel céramique et quelques objets en cuivre.

La mise au jour en 2008, par l'historien bénédictin péruvien Paolo Greer, d'une carte allemande de la région mentionnant le site, mais datée de 1874, semble toutefois remettre en cause la primauté de cette découverte qui serait dès lors attribuable à l'allemand Augusto R. Berns, prospecteur de mines et propriétaire d'une scierie et d'une vaste tenue de terre englobant le Machu Picchu. La découverte du site aurait donc eu lieu vers la fin des années 1860, à une époque où ces vestiges archéologiques étaient souvent considérés comme des mines dans lesquelles le propriétaire pouvait fouiller à son gré.

On sait, aujourd'hui, grâce aux recherches menées par Paul Fejos dans les années 1940 et à des travaux récents, que Machu Picchu était une résidence royale. Dès le début de sa construction, vraisemblablement vers la fin du xve siècle, par les Incas Pachacutec (1438-1471) et Tupac Inca Yupanqui (1471-1493), Machu Picchu semble avoir été conçu à la fois comme un centre rituel, un lieu de pèlerinage lié au culte des montagnes, un si [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en archéologie andine à l'université de Paris-I

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrice LECOQ, « MACHU PICCHU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/machu-picchu/