RAINEY MA (1886-1939)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La chanteuse américaine, Ma Rainey, surnommée la « Mère du blues », est reconnue comme la première grande chanteuse noire professionnelle de blues.

Gertrude Malissa Nix Pridgett est née le 26 avril 1886, à Columbus, en Georgie. Elle se produit pour la première fois en public vers l'âge de quatorze ans dans un concours de jeunes talents « Bunch of Blackberries », qui se déroule au Springer Opera House dans sa ville natale. On ne sait pas grand-chose de plus de sa jeunesse. En février 1904, elle épouse William Rainey, interprète de variétés surnommé Pa Rainey ; pendant plusieurs années, ils font des tournées de chant et de danse avec des groupes de musiciens noirs. En 1902, dans une petite ville du Missouri, elle entend pour la première fois le genre de musique qui va devenir le blues.

Une fois connue, Ma Rainey commence à chanter du blues et contribue beaucoup à faire évoluer ce style et à le rendre populaire. Dans ses voyages, elle se produit avec des groupes de jazz et des orchestres improvisés dans tout le Sud. Avec le Cirque de Tolliver et la troupe Musical Extravaganza, elle exerce une influence directe sur la jeune Bessie Smith. Sa voix profonde de contralto, parfois à la limite de la rudesse, est un instrument puissant pour traduire le pathétique de ses chansons qui évoque avec simplicité la vie et les émotions de tous les jours.

En 1923, Ma Rainey fait ses premiers enregistrements phonographiques pour la maison Paramount. En cinq ans, elle enregistre quatre-vingt-douze chansons – notamment See See Rider, Prove It on Me, Blues Oh Blues, Sleep Talking, Oh Papa Blues, Trust No Man, Slave to The Blues, New Boweavil Blues et Slow Driving Moan – cette dernière devenant le seul enregistrement permanent de l'une des artistes de musique populaire les plus influentes de son temps. Elle continue à chanter en public au cours des années 1930 et meurt le 22 décembre 1939, à Rome, en Georgie.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« RAINEY MA - (1886-1939) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-rainey/