SKOBLIKOVA LYDIA (1939- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Patineuse de vitesse soviétique, Lydia Skoblikova devint, en 1964 à Innsbruck, la première sportive à récolter quatre médailles d'or lors d'une même édition des jeux Olympiques d'hiver. Avec les deux titres qu'elle avait remportés en 1960, elle établissait son total à six médailles d'or aux Jeux d'hiver, une performance alors inédite.

Née le 8 mars 1939 à Zlatoust, en Russie, Lydia Pavlovna Skoblikova étudie à l'institut de formation des maîtres de Tcheliabinsk et devient institutrice. En 1957, la jeune patineuse bat les records d'Union soviétique du 1 500 mètres et du 3 000 mètres. En 1960, aux jeux Olympiques de Squaw Valley, elle remporte ces deux courses. Le 20 et le 21 février 1963, aux Championnats du monde de Karuizawa, au Japon, elle établit un nouveau record du monde sur 1 000 mètres (1 min 31,8 s) et décroche la médaille d'or sur 500 mètres. Jusque-là brillante sur les épreuves de moyenne et de longue distance, elle prouve à cette occasion qu'elle peut aussi se distinguer dans les courses de sprint... Et c'est ce qu'elle fait magnifiquement aux Jeux d'Innsbruck, en 1964. Le 30 janvier, elle gagne le 500 mètres, devant ses compatriotes Irina Egorova et Tatiana Sidorova. Le lendemain, elle s'adjuge le 1 500 mètres, en prenant le meilleur sur la Finlandaise Katja Mustonen et une autre Soviétique, Berta Kolokoltseva. Les journées olympiques de Lydia Skoblikova se suivent et se ressemblent : le 1er février, la voici championne olympique du 1 000 mètres, qu'elle s'adjuge devant Irina Egorova et Katja Mustonen. Enfin, le lendemain, elle gagne le 3 000 mètres. La jeune institutrice de moins de vingt-cinq ans vient, en quatre jours, de réaliser un exploit sensationnel : elle a remporté toutes les courses féminines de patinage de vitesse au programme des IXes jeux Olympiques d'hiver d'Innsbruck !

Lydia Skoblikova peut alors se consacrer pleinement à son métier : elle enseigne en effet la physiologie à l'institut de formation des maîtres de Tcheliabinsk de 1962 à 1974. Cette année-là, elle est nommée à la tête du département d'éducation physique de l'université de Moscou.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SKOBLIKOVA LYDIA (1939- )  » est également traité dans :

INNSBRUCK (JEUX OLYMPIQUES D') [1964] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 405 mots

Dans le chapitre « 30 janvier »  : […] À Seefeld, le skieur de fond finlandais Eero Mäntyranta, un fonctionnaire des douanes de près de vingt-sept ans, domine très nettement le 30 kilomètres, devançant le deuxième, le Norvégien Harald Grønningen, d'1 min 11 s ; le Suédois Sixten Jernberg, parti sur un rythme trop lent, ne termine que cinquième, malgré une belle remontée. Sur les pentes de la terrible piste de Patscherkofel, l'Autrichie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1964-9es-jeux-olympiques-d-hiver/#i_51613

Pour citer l’article

« SKOBLIKOVA LYDIA (1939- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lydia-skoblikova/