BONNAFÉ LUCIEN (1912-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Psychiatre français, Lucien Bonnafé est né en 1912 à Figeac (Lot), dans une famille de médecins. Son grand-père, médecin aliéniste, avait dirigé l'asile de Saint-Alban, en Haute-Lozère. Jeune étudiant en médecine, il fait souvent la navette entre Toulouse, où il anime un ciné-club, et Paris, où il est attiré par les milieux surréalistes. Devenu médecin en 1930, il s'oriente vers la psychiatrie. Il milite aussi contre les ligues d'extrême droite. Dénoncé pour avoir participé à une manifestation en 1934, il est condamné pour coups et blessures. Il s'inscrit peu après au Parti communiste, tout en résistant à l'émissaire de la direction parisienne qui accusait son groupe de « déviation surréaliste ».

Engagé dans la Résistance en région parisienne dès 1941, il est recherché par la police et doit abandonner son travail à Saint-Anne pour passer en zone non occupée à la fin de 1942. Il est alors nommé directeur à la suite de Paul Balvet à l'hôpital psychiatrique de Saint-Alban. Déjà engagé dans la résistance armée contre l'occupant, il poursuit ses activités en y associant deux autres formes de résistance, une résistance à l'inhumanité asilaire avec le psychiatre François Tosquelles et la résistance poétique avec Paul Eluard, qui s'était réfugié dans cet hôpital. Lucien Bonnafé fera de certaines formules d'Eluard les références permanentes de son action. C'est encore à Saint-Alban qu'il rencontre Georges Canguilhem en 1944, avec qui il luttera contre toutes les formes d'obscurantisme et s'interrogera sur les limites entre le normal et le pathologique. Il est aussi proche de Gaston Bachelard dans sa méfiance à l'égard de toutes les formules absolues qui servent de verrous au conformisme : « Les connaissances longuement amassées, patiemment juxtaposées, avaricieusement conservées, sont suspectes ; elles portent le mauvais signe de la prudence, du conformisme, de la constance, de la lenteur. »

À la Libération, il exerce des responsabilités au ministère de la Santé, auprès du ministre Ambroise Croizat. Au colloque de Bonneval sur l'in [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : médecin, ancien maître de conférences de psychopathologie

Classification

Pour citer l’article

Yves THORET, « BONNAFÉ LUCIEN - (1912-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-bonnafe/