PENTHIÈVRE LOUIS JEAN MARIE DE BOURBON duc de (1725-1793)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils du comte de Toulouse et dernier héritier des fils légitimés de Louis XIV, Penthièvre succède à son père en 1737 dans les charges de grand amiral, de grand veneur, de gouverneur de Bretagne, de commandant de deux régiments qui portent son nom. Il combat à Dunkerque, à Dottingue, à Fontenoy. Il défend la Bretagne contre les Anglais. Calme, tourné vers la vie contemplative, il renonce à sa carrière militaire. Riche et désintéressé, assombri par la mort prématurée de son épouse en 1754 et de son fils, le prince de Lamballe, il voyage beaucoup. Il protège les artistes comme Florian, embellit le château et le parc de Sceaux pour l'agrément du peuple de la capitale. Éloigné des affaires politiques, il est cependant appelé dans la première assemblée des notables et préside un bureau. À la Révolution, il donne asile au prince de Conti le 14 juillet 1789 ; aimé du peuple d'Eu, il est nommé commandant de la garde nationale et prête serment de fidélité à la nation et au roi. La mort tragique de sa belle-fille, la princesse de Lamballe, assombrit ses derniers jours. Il meurt peu avant le décret d'arrestation des Bourbons et la confiscation de leurs biens ; son tombeau est profané dans l'église de Dreux. Sa fille Louise épouse Philippe Égalité.

—  Louis TRENARD

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lille

Classification


Autres références

«  PENTHIÈVRE LOUIS JEAN MARIE DE BOURBON duc de (1725-1793)  » est également traité dans :

ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 19 083 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Moyens de gouvernement : clientèles, gouverneurs, intendants »  : […] L'incapacité, ou la difficulté, d'abstraire – obstacle majeur à toute conception rationnelle de l'administration – rend indispensable le recours à l'utilisation des liens humains. C'est aussi une évidente survie de l'esprit féodal, au sens le plus rigoureux du terme. Ainsi se constituent, se font et se défont les clientèles. Elles ne s'affaiblissent guère qu'au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ancien-regime/#i_3841

Pour citer l’article

Louis TRENARD, « PENTHIÈVRE LOUIS JEAN MARIE DE BOURBON duc de (1725-1793) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-jean-marie-de-penthievre/