JONES LOIS MAILOU (1905-1998)

Peintre et pédagogue noire américaine, Lois Mailou Jones maîtrise dans ses œuvres une grande variété de styles, qui vont de la peinture de paysage traditionnelle à l'abstraction inspirée de thèmes africains.

Née le 3 novembre 1905 dans une famille de la classe moyenne de Boston, Lois Mailou Jones est élevée par des parents qui encouragent les talents et l'ambition dont elle fait montre très tôt. La jeune fille suit toute sa scolarité dans sa ville natale, d'abord au lycée spécialisé dans les arts appliqués, puis à l'école du musée des Beaux-Arts et enfin à l'école de dessin. Sa famille passe ses étés sur l'île de Martha's Vineyard, où Lois Mailou Jones peint des aquarelles, encouragée par les artistes qui prennent eux aussi leurs quartiers d'été dans l'île. La jeune femme part s'installer à Sedalia, en Caroline du Nord, où elle crée un département artistique au sein du Palmer Memorial Institute, un lycée privé noir. Deux ans plus tard, les expositions réalisées par ses élèves attirent l'attention de l'université Howard de Washington, dont elle rejoint le corps enseignant en 1930.

Au début des années 1930, l'art de Lois Mailou Jones témoigne de l'influence des traditions africaines. Elle dessine ainsi des masques africains et peint Les Fétiches (1938), qui représente des masques appartenant à cinq styles ethniques différents. En 1937-1938, elle étudie la peinture à l'académie Julian à Paris et réalise des études de paysages et de visages qu'elle réutilisera pendant une dizaine d'années. Elle peint des scènes champêtres et des scènes de rue en extérieur, selon la tradition française, et participe à plusieurs expositions dans la capitale. Appréciant la liberté dont elle jouit en France, loin de tout préjugé racial, Lois Mailou Jones y passe de nombreux étés.

En 1953, elle épouse l'artiste haïtien Louis Vergniaud Pierre-Noël et rencontre nombre de confrères et compatriotes de son mari. Elle commence à brosser des portraits et des paysages aux couleurs plus vives et dans un style plus expressionniste. Les influences africaines réapparaissent dans ses œuvres à la fin des années 1960 et au début de la décennie suivante, en particulier après deux longs séjours passés en Afrique pour y mener de vastes recherches. La peinture de Lois Mailou Jones, où prédominent désormais les éléments artistiques africains, se fait audacieuse et abstraite. Une rétrospective itinérante de son œuvre est organisée aux États-Unis dans les années 1980-1990. Lois Mailou Jones s'éteint le 9 juin 1998 à Washington.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« JONES LOIS MAILOU - (1905-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lois-mailou-jones/