LOCUS SOLUS, Raymond RousselFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On connaît l'expression forgée par André Breton pour désigner Raymond Roussel (1877-1933) dans son Anthologie de l'humour noir : « le plus grand magnétiseur des temps modernes ». De Desnos à Leiris, de Jean Ferry à Michel Foucault, l'œuvre de Roussel a été constamment scrutée par les esthétiques parfois les plus opposées. Aussi Patrick Besnier et Pierre Bazantay peuvent-ils écrire dans le numéro spécial de la revue Europe d'octobre 1988 : « Raymond Roussel est devenu la cible de toutes les assiduités. Quels qualificatifs lui aura-t-on épargnés ? Cubiste, dadaïste, surréaliste, pataphysicien, oulipien, néo-romancier. »

Publié en 1913, Locus solus est, avec les Impressions d'Afrique (1910), l'un des plus célèbres textes de Roussel. Lorsque Pierre Janet qui le soigna publia son essai de psychiatrie De l'angoisse à l'extase (1926-1927), c'est sous le prénom de Martial, le personnage principal de Locus solus, qu'il dissimula l'identité de son célèbre patient. Locus solus a d'abord paru sous le titre de Quelques Heures à Bougival dans Le Gaulois du dimanche (déc. 1913-mars 1914). Le volume fut mis en vente en janvier 1914 et suivi en décembre 1922 d'une adaptation au théâtre avec Pierre Frondaie qui, après celle des Impressions d'Afrique (1911), ne fut pas sans provoquer des remous dans le monde littéraire et artistique parisien. Breton, Aragon et Leiris assistaient à la première.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOCUS SOLUS, Raymond Roussel  » est également traité dans :

ROUSSEL RAYMOND (1877-1933)

  • Écrit par 
  • Patrick BESNIER
  •  • 2 789 mots

Dans le chapitre « Une vie d'écrivain »  : […] Raymond Roussel est né le 20 janvier 1877 à Paris, dans une famille de la plus riche bourgeoisie. Son enfance est placée sous la coupe d'une mère autoritaire et excentrique. Après des études à Janson-de-Sailly, le jeune homme se consacre à la musique, étudiant piano et composition au Conservatoire. À vingt ans, en 1897, il publie son premier livre chez Alphonse Lemerre, à compte d 'auteur comme to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-roussel/#i_25546

Pour citer l’article

Jean-Didier WAGNEUR, « LOCUS SOLUS, Raymond Roussel - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/locus-solus/