LEVEL FIVE (C. Marker)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Level Five (1997) peut se décrire ainsi : le monologue d'une femme devant une console d'ordinateur, vue depuis l'écran de celui-ci. En manipulant l'ordinateur, Laura (Catherine Belkhodja) commande (on le découvre en cours de route) à la caméra qui la cadre. Elle commande aussi au récit, intervenant dans un jeu consacré à la bataille d'Okinawa (entre avril et juillet 1945) qui lui donne l'illusion de refaire l'histoire, en fait ressassant celle-ci, travaillée comme elle l'est par le deuil d'un homme aimé qui a créé le jeu. La femme décide à un moment donné de faire appel à son « ami Chris, l'as du montage », pour démêler le matériau accumulé, dans lequel figurent ses propres interventions. Le relais est donc pris par la voix de Chris Marker lui-même, qui dès lors guide le récit en alternance avec Laura. Le spectateur suit trois fils narratifs : le deuil de l'amant, une bataille cruciale à la fin de la Seconde Guerre mondiale et le passage dans l'univers virtuel. La question du souvenir et de l'oubli et celle de la douleur relient le sort d'Okinawa, lieu de la « bataille la plus sanglante de tous les temps », et la rencontre d'une jeune femme avec la mort. Le fin mot de l'énigme ne sera pas donné. Comme elle a cru pouvoir corriger l'histoire, Laura a peut-être imaginé que l'univers virtuel lui offrirait a free replay (une nouvelle partie, gratuite, au flipper) ; elle semble se lasser des succédanés de son amant que lui propose le « réseau », mais certains indices laissent à penser que l'homme n'est pas mort et n'a disparu que pour préserver l'intégrité originelle de leur amour sans le soumettre à l'usure du temps.

Chris Marker explore les images du xxie siècle pour comprendre le xxe finissant. Comme toujours, il interroge notre temps à travers ses représentations, car c'est aussi « le siècle des Lumière », c'est-à-dire celui du cinéma, et les images, avec leur histoire propre, en sont les révélateurs. Il qualifie le cinéaste Oshima Nagisa, un des témoins qui interviennent dans Level Five, de « fidèle arpenteur de la mémoir [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Bernard EISENSCHITZ, « LEVEL FIVE (C. Marker) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/level-five/