LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT, film de Jacques Tati

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec Jour de fête (1949), portrait d'une France rurale d'après-guerre hantée par le modernisme et le modèle « américain », Jacques Tati (1907-1982) avait obtenu le succès en inventant le personnage du facteur François, caricature du Français bon enfant et bougon, déjà présent dans son court-métrage L'École des facteurs (1947). Mais il se refuse à donner la suite qu'on attendait à ses aventures, et crée un nouveau personnage. Celui-ci, contrairement au précédent, va s'imposer malgré son créateur : c'est le mystérieux Monsieur Hulot.

Le cinéma avait connu des films-chroniques autour du thème des loisirs, comme le semi-documentaire Les Hommes le dimanche (Menschen am Sonntag, 1930), de Robert Siodmak et Edgar Ulmer, et le charmant Dimanche d'août (Domenica d'Agosto, 1950) de Luciano Emmer, qui se déroule sur la plage d'Ostie. Extérieurement, le film de Tati semble se rattacher à ce genre, mais il faut voir que, sous une allure nonchalante, sa construction est d'une grande rigueur, se servant notamment de la circulation d'un thème musical entendu au générique, siffloté dans la rue, joué sur un disque, etc., pour relier les différents personnages sans qu'ils s'en aperçoivent.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification


Autres références

«  LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT, Jacques Tati  » est également traité dans :

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT (J. Tati), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 238 mots

Jacques Tati (1908-1982) avait renouvelé le cinéma comique français en alliant, dans Jour de fête, le burlesque muet à la modernité d'un cinéma de l'observation. Après François le facteur, témoin d'une France rurale en voie de disparition, il invente Hulot, qui naît en même temps que cette civilisation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vacances-de-monsieur-hulot/#i_37680

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham l et interprétée par Sarah B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_37680

Pour citer l’article

Michel CHION, « LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT, film de Jacques Tati », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vacances-de-monsieur-hulot-jacques-tati/