MORGAN LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dynastie d'industriels et de financiers qui naît avec John Pierpont Morgan (1837-1913). Fils du financier Junius Spencer Morgan (1813-1880), John Pierpont Morgan devient, en 1871, codirecteur de la New York City Firm of Drexel, Morgan and Co., banque qui est l'un des principaux organes de financement des besoins du gouvernement américain ; en 1895, la banque prend pour nom J. Pierpont Morgan and Co. et se présente comme l'une des principales banques du monde. Réorganisant les chemins de fer de la région new-yorkaise en 1885, Morgan étend son action à ceux de Pennsylvanie et de l'Ohio ; après la crise économique de 1892-1893, il doit intervenir auprès de maintes autres sociétés de chemin de fer. En 1898, Morgan soutient diverses firmes industrielles, prend pied parmi les sociétés sidérurgiques, forme la Federal Steel Company et, en 1901, reprend la U.S. Steel Corporation à Carnegie. En 1902, il finance l'International Harvester et l'International Merchant Marine, prenant ainsi place dans le commerce maritime international. En 1907, lors de la crise financière américaine, Morgan intervient sur les marchés financiers et monétaires ; en 1912, il est le symbole de la confiance qu'on peut avoir dans la monnaie américaine. Collectionneur de tableaux, il fera don de nombreuses toiles au Metropolitan Museum.

Son fils, John Pierpont jr. (1867-1943), prend la direction du groupe financier en 1913, finance les fournitures et l'aide apportés aux Alliés et, en 1919, fournit 1 700 millions de dollars pour la reconstruction de l'Europe ; l'appui financier qu'il apporte au plan Young (1929-1932) contribue au règlement des réparations allemandes, définies après la Première Guerre mondiale. Il sera le dernier de la dynastie du nom à diriger cet empire financier.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MORGAN LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-morgan/