LES HAUTS DE HURLEVENT, Emily BrontëFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Emily Brontë, née en 1818, est la fille du révérend Patrick Brontë. Comme ses sœurs, elle manifeste très tôt un goût prononcé pour l'écriture, s'associant avec la plus jeune, Anne, pour créer le royaume imaginaire de Gondal. Plus qu'aucune autre de ses sœurs, Emily est passionnément attachée à la demeure familiale de Haworth et à la lande qui l'entoure : c'est là que, comme les héros de son unique roman, elle passe de longues heures dans une nature sauvage. À dix-sept ans, elle accompagne Charlotte à Roe Head School. Mais, supportant très mal l'exil, elle revient vite au presbytère. Une autre tentative de séjour à Law Hill School lui permet de découvrir l'histoire vécue de Sam Stead, jeune orphelin, qui lui inspirera celle du héros des Hauts de Hurlevent, 1847. À Law Hill, Emily écrit des poèmes pour oublier un environnement qui lui pèse. Elle passe ensuite quatre ans à Haworth avant de suivre Charlotte à Bruxelles. Après la mort de leur tante, elle revient définitivement à Haworth. En 1845, Charlotte découvre le manuscrit de ses poèmes et arrache à Emily son consentement pour leur publication. En 1848, soit un an après la publication de son roman, Emily Brontë meurt, après avoir refusé toute assistance médicale.

Les Sœurs Brontë, P. B. Brontë

Les Sœurs Brontë, P. B. Brontë

Photographie

Les Hauts de Hurlevent, Jane Eyre, Agnes Grey... Si fameuses et singulières soient-elles, aucune de ces œuvres ne saurait être dissociée de la communauté d'écriture que formaient les sœurs Brontë avec leur frère Patrick Branwell. Ici, de gauche à droite, Anne, Emily et Charlotte... 

Crédits : VCG Wilson/ Corbis/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Claire BAZIN, « LES HAUTS DE HURLEVENT, Emily Brontë - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-hauts-de-hurlevent/