CENCI LES

Famille patricienne de Rome. Fort ancienne (des Cenci participent à la première Croisade), elle fournit, notamment aux xviie et xviiie siècles, d'excellents cardinaux à la curie romaine. Mais le souvenir de leur nom demeure lié avant tout à la tragédie familiale advenue le 9 septembre 1598 : à l'instigation de sa fille Béatrice, âgée de vingt-deux ans, Francesco Cenci, qui n'avait cessé de faire peser sur ses enfants une véritable tyrannie (séquestrant notamment Béatrice et sa sœur Lucrezia), est assassiné par son fils aîné Giacomo et des complices. Déguisé en accident, le crime est vite découvert : voulant faire un exemple, les juges pontificaux seront inexorables, en dépit d'un argument présenté, il est vrai, au dernier moment par la défense, selon lequel Francesco se serait rendu coupable d'une tentative d'inceste sur Béatrice. Le 11 décembre 1599, Béatrice, Lucrezia et Giacomo sont exécutés ; leur jeune frère Bernardo est envoyé aux galères après avoir dû assister au supplice. La foule romaine idéalisa le personnage de Béatrice, et plus tard la littérature romantique devait s'emparer d'un sujet aussi dramatique : Shelley, Stendhal dans les Chroniques italiennes, Dumas et d'autres.

—  Gérard RIPPE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard RIPPE, « CENCI LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cenci/