LES AVENTURES D'HUCKLEBERRY FINN, Mark TwainFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un roman « sans début ni fin »

Pilote aguerri (La Vie sur le Mississippi, 1883), auteur averti (Les Aventures de Tom Sawyer, 1876), Mark Twain mit huit ans à écrire Les Aventures d'Huckleberry Finn (1884). Il s'interrompit même en cours de rédaction pour résoudre le paradoxe fondateur de son roman : pourquoi Huck, l'enfant fugueur souhaitant partir pour l'Ouest, et Jim, l'esclave en fuite rêvant de liberté dans le Nord, se laissent-ils finalement dériver vers les États esclavagistes du Sud ? La question se pose au milieu du récit, lorsque Huck et Jim s'approchent de Cairo, au confluent du Mississippi et de l'Ohio.

L'arrivée à Cairo motive la première partie du livre : pour fuir l'éducation que tentent de lui imposer la veuve Douglas et miss Watson, pour échapper aux coups et à la séquestration que lui inflige son père ivrogne, Huck met en scène son propre meurtre et se réfugie sur Jackson Island où il rencontre Jim, l'esclave en fuite de la veuve Douglas. Trouvant opportunément un radeau sur les berges, Huck et Jim quittent l'île dans l'espoir de rejoindre Cairo, où ils espèrent gagner leurs destinations respectives. Mais clore le voyage de l'enfant et de l'esclave sur le Mississippi, c'était interrompre le rêve d'harmonie qu'ils incarnaient et donner à leur dérive la finalité d'une quête. À la place de Cairo, un brouillard vient brouiller les repères ; ne pouvant remonter l'Ohio, Huck et Jim vont poursuivre leur voyage vers le Sud : « Je restai tranquille, l'oreille dressée, à me laisser flotter, à six ou sept kilomètres à l'heure. Mais on ne s'aperçoit pas qu'on avance ; on se sent comme un poids mort sur l'eau, et si l'on aperçoit une branche au passage qui file à côté de vous, on ne se dit pas : comme je vais vite ! Mais : comme cette branche passe vite ! Et on retient sa respiration. Si vous croyez que ça n'est pas sinistre d'être seul dans la brume comme ça, eh bien, essayez et vous verrez ce que c'est. »

Le brouillard sur le Mississippi illustre en fait la désorientation qui gouverne toute l'écriture du roman. Constitué d'une série d'épisodes interrompus et de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  LES AVENTURES D'HUCKLEBERRY FINN, Mark Twain  » est également traité dans :

LES FRÈRES SISTERS (J. Audiard)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 1 026 mots

Dans le chapitre « Une quête fabuleuse de l’or »  : […] Le scénario reprend une intrigue archétypale du western : deux frères tueurs à gages, Eli (John C. Reilly) et Charlie (Joaquin Phoenix) à la solde d’un puissant homme d’affaires, le Commodore (Rutger Hauer), pourchassent un chercheur d’or, Herman Kermit Warm (Riz Ahmed), détenteur d’une formule miracle qui lui permet d’identifier la présence du précieux métal. Jack Morris (Jake Gyllenhaal), compli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-freres-sisters-j-audiard/#i_25530

TWAIN MARK (1835-1910)

  • Écrit par 
  • Bernard POLI
  •  • 1 127 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un témoin à charge »  : […] L'œuvre de Mark Twain, très importante, et que ne cesse de compléter la publication de nouveaux inédits, fut écrite pour l'essentiel en une vingtaine d'années. En dehors de récits de voyages, d'essais de toutes sortes, puis de fragments autobiographiques destinés à une publication posthume, il est surtout connu comme auteur de À la Dure ( Roughing It , 1872), récit de ses aventures au Nevada et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-twain/#i_25530

Pour citer l’article

Nathalie COCHOY, « LES AVENTURES D'HUCKLEBERRY FINN, Mark Twain - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-aventures-d-huckleberry-finn/