SCHWARTZENBERG LÉON (1923-2003)

Cancérologue français, Léon Schwartzenberg est né le 2 décembre 1923 à Paris et mort le 14 octobre 2003 à Villejuif (Val-de-Marne). À l'âge de vingt ans, il s'engagea dans la Résistance, dans les maquis des corps francs. Volontaires à ses côtés, ses deux frères cadets y perdront la vie, déportés à Mauthausen. Pour avoir de si près côtoyé la mort, titulaire de la médaille militaire, de la médaille de la Résistance, de la croix de guerre 1939-1945, Léon désormais n'aura plus peur de rien, en tout cas pas du jugement de ses contemporains.

En 1959, il était attaché au service d'hémobiologie de l'hôpital Saint-Louis quand Georges Mathé osa pour la première fois, à l'hôpital Paul Brousse de Villejuif, tenter une greffe de moelle osseuse. Des ingénieurs yougoslaves brûlés par des radiations atomiques étaient victimes d'une leucémie. Il leur fallait un donneur, ce fut Léon qui s'offrit. Il y contracta par transfusion l'hépatite virale qui, bien plus tard, devait l'emporter. Dès 1971, il fut nommé professeur à l'Institut de cancérologie et d'immunogénétique de Villejuif. Son atout principal, qu'il exprimera tout au long de sa vie, jusqu'à l'excès parfois, était la compassion. Elle lui permettait d'écouter et d'entendre, de partager la souffrance. Le cœur pourtant ne chassait pas la raison et les protocoles innovants de traitement des cancers digestifs furent de son invention. Ils ne lui furent que maigrement reconnus car, déjà inclassable et par conséquent contesté, il était convenable de ne pas le prendre au sérieux.

Il provoqua, souvent à son insu. Engagé jusqu'au bout des ongles, car c'était sa nature, il fit la guerre à toutes les injustices qui rongent les sociétés. Pour mieux vaincre les maladies sociales, il tenta de s'armer et crut pouvoir puiser sa force dans les marigots de la politique. Il fut ainsi un très éphémère ministre de la Santé du second gouvernement Rocard en 1988, ne demeurant que neuf jours au pouvoir, pas plus, record battu, on en glosa beaucoup. Il était trop sincère, voire trop candide ; ainsi quand il demandait [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-VI, chef du service de gynécologie obstétrique, hôpital Saint-Antoine

Classification

Les derniers événements

17-30 mai 1994 • FranceLa Bosnie au centre des débats précédant les élections européennes.

du débat européen, et qu'elle ne participera finalement pas au scrutin de juin, tout en continuant à faire campagne. Léon Schwartzenberg et d'autres membres de la liste s'élèvent contre cette décision et maintiennent leur candidature aux élections européennes.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques MILLIEZ, « SCHWARTZENBERG LÉON - (1923-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-schwartzenberg/