KACZYŃSKI LECH (1949-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président de la Pologne de 2005 à 2010. Lech Kaczyński et son frère jumeau Jaroslaw sont nés le 18 juin 1949 à Varsovie. Leurs parents, Rajmund Kaczyński, ingénieur, et Jadwiga, spécialiste de linguistique polonaise, étaient membres de la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Les deux frères se font remarquer durant leur enfance par leur apparition au cinéma, en tête d'affiche du film O dwóch takich, co ukradli ksiezyc (1962, Les Deux Petits Voyous qui ont décroché la lune). Ils s'inscrivent en faculté de droit à l'université de Varsovie, où Jaroslaw obtient son diplôme, tandis que Lech poursuit ses études à Gdańsk, où il obtient un doctorat. Dans les années 1970, les deux étudiants s'impliquent dans des mouvements anticommunistes, et Lech Kaczyński est brièvement emprisonné (déc.1981-janv.1982).

Lech Kaczynski

Photographie : Lech Kaczynski

Le président de la République de Pologne (2005-2010), Lech Kaczynski, ici lors du sommet de l'O.T.A.N. à Riga, en novembre 2006. 

Crédits : OTAN photos

Afficher

Après avoir travaillé quelque temps dans l'éducation, les frères Kaczyński commencent, au début des années 1980, à jouer un rôle actif dans le syndicat Solidarność (Solidarité), dirigé par Lech Walȩsa. Lech Kaczyński occupe des postes importants au sein du mouvement, tandis que Jaroslaw devient pour un temps rédacteur en chef de son journal. Lorsque Solidarność forme un gouvernement en 1989, les jumeaux gravitent dans les sphères du pouvoir. En 1990, ils forment l'Entente du Centre (Porozumienie Centrum), que Jaroslaw dirige jusqu'en 1998. Ils se font élire à la Diète et occupent différents postes au gouvernement. En 1993, leurs relations avec Lech Walȩsa commencent à se dégrader. Huit ans plus tard, ils fondent le parti Droit et Justice (Prawo i Sprawiedliwosc, P.i.S.), que Lech Kaczyński dirige jusqu'en 2003 avant de céder la place à Jaroslaw. Entre-temps, Lech Kaczyński est revenu aux affaires en 2000, appelé par le Premier ministre Jerzy Buzek au ministère de la Justice.

Les deux frères ne rentrent pas parfaitement dans les catégories politiques traditionnelles. Jugés nationalistes (voire xénophobes par leurs détracteurs) et agressifs dans leur politique étrangère, ils sont souvent hostiles aux mesures prises par l'Union européenne et critiquent vivement les ennemis historiques de la Pologne, à savoir l'Allemagne et la Russie. Ils adoptent une position sévère contre la corruption chronique qui gangrène le pays. En outre, ils font parfois preuve de populisme : bien qu'ils défendent un gouvernement central fort, ils plaident également pour des réductions d'impôts et de solides mesures protectionnistes. Sur le plan social, ils affichent un conservatisme profond, respectant strictement la doctrine de l'Église catholique.

En 2002, Lech Kaczyński est élu maire de Varsovie, tandis que son frère continue de siéger à la Diète. En septembre 2005, le P.i.S. obtient la majorité relative à la Chambre basse et forme un gouvernement de coalition ; élu président de l'État polonais le mois suivant, Lech Kaczyński est investi en décembre. En 2006, il nomme son frère Jaroslaw Premier ministre ; le mandat de ce dernier est cependant écourté après la victoire de la Plate-Forme civique (P.O., opposition) de Donald Tusk à l'issue des élections législatives anticipées d'octobre 2007.

Lech Kaczyński joue un rôle central durant le processus de ratification du traité de Lisbonne. Le Parlement polonais a approuvé le texte en 2008, mais le président refuse de le signer tant que les Irlandais ne se sont pas prononcés sur son adoption par voie référendaire. Une semaine après l'approbation du texte par les électeurs irlandais en octobre 2009, Lech Kaczyński finit par parapher le document, le gouvernement polonais ayant dans l'intervalle obtenu des clauses d'exemption des politiques européennes sur certaines questions de société, en particulier sur l'avortement.

Le 10 avril 2010, alors que le président Kaczyński se rend en Russie pour célébrer le soixante-dixième anniversaire du massacre de Katyń, au cours duquel l'armée soviétique avait exécuté, durant la Seconde Guerre mondiale, vingt-deux mille officiers polonais, l'avion présidentiel s'écrase près de Smolensk en Russie, non loin de Katyń, faisant quatre-vingt seize morts, dont le président, son épouse Maria ainsi que de nombreux hauts représentants de l'élite politique, militaire et religieuse polonaise. Son inhumation dans la cathédrale du Wawel à Cracovie, qui accueille les rois et les héros de la nation, suscite une controverse.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  KACZYNSKI LECH (1949-2010)  » est également traité dans :

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 246 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Un État membre de l’Union européenne »  : […] Lorsqu’elle intègre l’Union européenne en mai 2004, la Pologne offre une première image paradoxale. D’un côté, elle est sans doute l’État candidat le mieux préparé et qui affiche, de plus, de bonnes performances économiques (malgré un ralentissement) et, d’un autre côté, elle élit dès 2005 un nouveau président conservateur et eurosceptique, Lech Kaczyński, lequel nomme un gouvernement de coalitio […] Lire la suite

Pour citer l’article

« KACZYŃSKI LECH - (1949-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lech-kaczynski/