LE GOÛT DE LA CERISE, film de Abbas Kiarostami

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Palme d'or à Cannes en 1997, Le Goût de la cerise (Tam-e ghilas) est le premier film à recevoir le prix Federico Fellini de l'U.N.E.S.C.O. C'est la consécration, pour un cinéaste présent dans les salles européennes depuis une dizaine d'années, mais qui filmait depuis 1970. Avec Où est la maison de mon ami ? (Khane-ye doust kojast ?, 1987), tourné dans le Gilān, cette région durement éprouvée en 1990 par un tremblement de terre, il avait été perçu comme un héritier à peine exotique de la « modernité » du cinéma d'art européen, une sorte de Rossellini iranien. Close up (1990) avait permis de comprendre qu'il y a aussi, chez lui, un souci de structure qui le tire du côté d'une autre modernité, plus réflexive, héritière entre autres d'Orson Welles. De retour dans le Gilān, il réalise deux autres films : Et la vie continue (Zendegi Edamé Dârad, 1992) et Au travers des oliviers (Zir-e Darakhtan-é Zeyton, 1994), non prémédités, mais qui sont pourtant l'occasion d'innombrables jeux de reprises, de variations et de mises en abîme. Tout Kiarostami est là, saisir l'événement quand il survient, mais pour le faire aussitôt entrer dans un jeu d'agencements des plus calculés.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  LE GOÛT DE LA CERISE, Abbas Kiarostami  » est également traité dans :

IRAN - Cinéma

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 2 855 mots

Dans le chapitre « Autour d'Abbas Kiarostami »  : […] En l'espace de quelques films, Abbas Kiarostami, révélé avec Close up (1990), est devenu une des grandes figures du cinéma mondial. Inspiré d'un fait-divers, le film raconte comment un ouvrier imprimeur au chômage se fait passer pour son cinéaste préféré, Mohsen Makhmalbaf. Kiarostami filme le procès pour escroquerie intenté par la famille abusée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-cinema/#i_37354

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « LE GOÛT DE LA CERISE, film de Abbas Kiarostami », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-gout-de-la-cerise/