FIGARO LE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 16 novembre 1866 paraît, sous l'impulsion d'Hippolyte de Villemessant, le premier Figaro quotidien. Ce nouveau quotidien connaît alors un succès rapide grâce à des contenus diversifiés et de qualité : Le Figaro est un des premiers journaux à publier des grands reportages réalisés sur place, en France ou à l'étranger, par ses propres journalistes ; son style alerte et vivant se démarque du style terne de la presse de l'époque. Il participe aux grandes affaires politiques du xixe siècle, ne dédaignant pas la polémique. Sa position favorable à l'accusé lors de l'affaire Dreyfus va lui faire perdre des lecteurs. En janvier 1902, Gaston Calmette devient directeur du Figaro ; il augmente la pagination et voit sa diffusion redémarrer. Assassiné en 1914, il est remplacé par Robert de Flers et Alfred Capus. C'est déjà, à l'époque, un journal de la droite conservatrice, plutôt modéré. Mais cette orientation va se radicaliser avec le changement de propriété qui intervient en février 1922 et la prise de contrôle majoritaire du parfumeur François Coty, grand admirateur du fascisme italien. La fusion avec Le Gaulois est opérée en 1928. En octobre 1936, Pierre Brisson est directeur du journal, devenu entre-temps la propriété de l'ex-épouse de F. Coty, Mme Cotnareanu ; Pierre Brisson va dominer la vie du quotidien durant trente ans, donnant au Figaro sa qualité et un ton plus modéré. Replié en zone sud après la débâcle, le journal se saborde le 11 novembre 1942.

Il reparaît, toujours avec l'équipe Brisson, le 23 août 1944, avec une structure particulière : une société anonyme, propriétaire du journal, et une société fermière, éditrice du journal avec un bail de dix-neuf ans. Après la mort de Pierre Brisson, le 31 décembre 1964, Mme Cotnareanu cède ses parts à MM. Prouvost et Béghin. La société des rédacteurs obtient en 1965 une représentation au sein de la société fermière. Le journal va traverser une crise structurelle très grave de 1969 à 1975, année de son rachat par le groupe Hersant. Jean Prouvost est alors président de la soci [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-II-Panthéon-Assas, Institut français de presse

Classification


Autres références

«  FIGARO LE  » est également traité dans :

FAIZANT JACQUES (1918-2006)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 853 mots

Dessinateur de presse à la une du Figaro de 1967 à 1999 (puis dans les pages intérieures, jusqu'en 2005), Jacques Faizant a marqué tout un pan de l'actualité politique française de son trait humoristique. C'est à Laroquebrou, dans le Cantal, qu'il naît le 30 octobre 1918. Sa famille s'installe ensuite dans les Pyrénées-Atlantiques. Jacques Faizant fréquente un établissement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-faizant/#i_89433

GABRIEL-ROBINET LOUIS (1909-1975)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 689 mots

Fils du docteur André Robinet, qui avait été maire adjoint du VI e  arrondissement de Paris, petit-fils du docteur Gabriel Robinet, dont il devait associer le prénom à son nom de famille, et arrière-petit-fils du docteur Jean-François Robinet, qui avait été l'ami et le biographe d'Auguste Comte, Louis Gabriel-Robinet ne semblait pas prédestiné à la carrière de journaliste. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-gabriel-robinet/#i_89433

LACRETELLE JACQUES DE (1888-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DUNOYER
  •  • 736 mots

Pour la postérité, Jacques de Lacretelle restera sans doute l'auteur de Silbermann (1922), histoire d'un jeune juif brillant, enthousiaste, ambitieux, dont l'avenir est brisé par les brimades de ses camarades de lycée et la complicité de leurs parents. Il était en cela le symbole du destin déchiré d'Israël. Les événements devaient apporter à ce livre un tragique regain d'act […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-de-lacretelle/#i_89433

ORMESSON JEAN D' (1925-2017)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 811 mots
  •  • 1 média

Né à Paris le 16 juin 1925, Jean d'Ormesson est issu d'une lignée de conseillers d'État , de contrôleurs généraux des finances, d'ambassadeurs de France et de parlementaires. Sa mère, avec laquelle il a vécu dans le château de Saint-Fargeau, appartient à une famille catholique et monarchiste ; son père, ambassadeur, nommé par Léon Blum, le fait voyager en Bavière, en Roumanie, au Brésil... Normali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-d-ormesson/#i_89433

PRESSE - Les différentes formes de presse

  • Écrit par 
  • Dominique MARCHETTI
  •  • 9 420 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les difficultés croissantes des quotidiens nationaux »  : […] L'espace de la presse quotidienne nationale (PQN) a été totalement restructuré, comme en atteste, par exemple, l'intensification de la compétition commerciale et professionnelle pour attirer les lecteurs et les annonceurs. Dans les dernières décennies, celle-ci s'est traduite essentiellement par une importante augmentation des prix de vente, la création régulière de nouvelles formules, le dévelo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presse-les-differentes-formes-de-presse/#i_89433

Pour citer l’article

Christine LETEINTURIER, « FIGARO LE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-figaro/