TIBBETT LAWRENCE (1896-1960)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de shérif, le baryton Lawrence Tibbett fut le premier chanteur américain à connaître la célébrité mondiale sans être passé par l'Europe. Il naît à Bakersfield, en Californie, le 16 novembre 1896. Dès 1925, il triomphe au Metropolitan Opera de New York et en devient bientôt, pour plus d'un quart de siècle, le baryton vedette. À une voix d'un velours et d'une ductilité exceptionnels, il ajoutait un vrai génie de comédien. Ses incarnations de Rigoletto, de Simon Boccanegra ou de Giorgio Germont (La Traviata) sont à cet égard restées légendaires, sans compter celle de Iago (Otello), où il conjuguait le venin et la suavité. Il participa à la création de plusieurs ouvrages américains et fit des incursions chez Wagner et dans l'opéra français. Il mena parallèlement carrière à Hollywood, où l'on appréciait ses qualités de comédien et de crooner. Il joua dans un des premiers films musicaux (The Rogue Song, 1929), puis multiplia à la radio et au cinéma des prestations qui firent de lui une star populaire. Mégalomane, il sombra dans la dépression, mais sa relève était déjà assurée par un autre Américain : Leonard Warren. Lawrence Tibbett meurt à New York, le 15 juillet 1960.

—  Philippe DULAC

Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « TIBBETT LAWRENCE - (1896-1960) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-tibbett/