LALLŪ LĀL (1763-env. 1825)

Brahmane du Gujarāt, auteur d'un poème qui constitue le premier exemple de la littérature hindie. Le hindi moderne est une langue à demi-artificielle dérivant principalement du dialecte parlé dans la région de Delhi ; à partir de celui-ci fut construit un langage officiel (dit kharîboli : « langue pure »), qui fut en usage à la cour des Grands Moghols. Favorisé plus tard par les Anglais, cet idiome devait devenir en 1947 la langue officielle de l'Inde indépendante. Le premier monument littéraire dont le hindi puisse s'enorgueillir est le poème de Lallū Lāl, intitulé Prèmsâgar (l'« Océan de l'amour »), qui est une adaptation du xe livre du Bhâgavata Purâna, donc une œuvre religieuse exaltant la religion de bhakti. Lallū écrivit aussi de courts poèmes épigrammatiques sur la politique et la morale, ainsi qu'une anthologie poétique célèbre.

—  Jean VARENNE

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification

Autres références

«  LALLU LAL (1763-env. 1825)  » est également traité dans :

HINDĪ LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Nicole BALBIR, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 8 338 mots

Dans le chapitre « Développement et standardisation »  : […] Le hindī, terme persan, désigne à l'origine toutes les langues régionales apparentées de la plaine indo-gangétique. En tant qu'expression de la culture hindoue, les musulmans lui donnent aussi le nom de « hindoui » qui est attesté dès le xii e  siècle. Au xvii e  siècle, les voyageurs européens mentionnent l'hindustānī, langue courante généralement écrite en caractères persans. À l'origine, le hi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « LALLŪ LĀL (1763-env. 1825) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lallu-lal/