LA TOURMENTE, Eugenio MontaleFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Troisième recueil du poète Eugenio Montale (1896-1981), La Tourmente (dont le titre complet est La Tourmente et autres textes) est paru en 1956, soit dix-sept ans après Les Occasions, précédent ouvrage poétique de l'auteur. Le recueil ne connut sa forme définitive qu'en 1957. Les poèmes qui le composent furent écrits de 1939 à 1954. Sa première partie, Finisterre, qui porte l'empreinte de la guerre, parut à Lugano en 1943 grâce au critique Gianfranco Contini. Regroupant des poèmes écrits alors que Montale habitait encore Florence et d'autres qui correspondent aux premières années de sa vie milanaise, La Tourmente est un livre majeur au cœur d'une œuvre marquée par les lieux successifs d'une existence : la Ligurie, Florence et Milan.

Eugenio Montale

Photographie : Eugenio Montale

Photographie

Eugenio Montale (1896-1981). 

Crédits : David Lees/ Corbis/ VCG/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : écrivain, traducteur, directeur de collection et critique littéraire

Classification

Autres références

«  LA TOURMENTE, Eugenio Montale  » est également traité dans :

MONTALE EUGENIO (1896-1981)

  • Écrit par 
  • Patrice ANGELINI
  •  • 2 249 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La guerre »  : […] Montale s'installe à Florence, alors capitale intellectuelle, et y noue des amitiés littéraires qu'il retrouve au café des Giubbe rosse . Il collabore aux revues ( Solaria ) et, en 1929, devient directeur du cabinet scientifique et littéraire Vieusseux : le fascisme le révoquera en 1939 et Montale connaîtra alors une existence morale et matérielle précaire, s'adonnant pour vivre à des travaux de t […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Algérie. Abandon de la lutte armée par l'A.I.S. 6-11 juin 1999

de la patrie ». Cette initiative répond au premier discours, en mai, du nouveau président, qui avait proposé aux islamistes « pris dans la tourmente du terrorisme [de] reprendre leur place dans la société ». L'A.I.S. observait une trêve unilatérale depuis octobre 1997. Le président Bouteflika demande […] Lire la suite

Belgique. La vie politique dans la tourmente du scandale Agusta. 8-22 mars 1995

Le 8, le général Jacques Lefèbvre, ancien chef de cabinet du roi Baudouin et ancien chef d'état-major de l'armée de l'air, se donne la mort à Bruxelles. Il était soupçonné d'avoir joué un rôle dans l'affaire de pots-de-vin liée à l'achat d'hélicoptères militaires à la firme italienne Agusta, en 1988.Le 22, le ministre des Affaires étrangères Frank Vandenbroucke remet sa démission après avoir avoué […] Lire la suite

Suède. Consensus autour du plan de rigueur. 8-20 septembre 1992

Le 8, confrontée à la tourmente monétaire qui frappe les marchés européens, la banque centrale porte son taux d'intervention de 16 à 24 p. 100 – taux record –, puis à 75 p. 100 le 9, afin de décourager la spéculation. Ce taux sera porté le 16 à 500 p. 100. Le 20, le gouvernement conservateur […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard SIMEONE, « LA TOURMENTE, Eugenio Montale - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-tourmente/