LA PITIÉ DANGEREUSE, Stefan ZweigFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Commencé en 1936, terminé en 1938, publié en 1939 aux éditions Bermann-Fischer exilées à Stockholm et bientôt traduit en anglais, La Pitié dangereuse de Stefan Zweig (1881-1942) connut immédiatement un grand succès en Angleterre et aux États-Unis. Ce récit psychologique a la forme d'une confession : l'intendant Hofmiller, le héros-narrateur, qui raconte son aventure à un confident, s'impose un pénible effort de lucidité pour se délivrer du poids des souvenirs qui l'accablent.

Stefan Zweig

Photographie : Stefan Zweig

Photographie

Stefan Zweig à Nice, sur la promenade des Anglais, alors que «le monde d'hier» qu'il a tant aimé entre dans son crépuscule. 

Crédits : AKG

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques LE RIDER, « LA PITIÉ DANGEREUSE, Stefan Zweig - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-pitie-dangereuse/