LA PHOTOGRAPHIE EN FRANCE. TEXTES ET CONTROVERSES: UNE ANTHOLOGIE, 1816-1871, André RouilléFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le champ du débat

Afin de clarifier la présentation de ces sources, André Rouillé a privilégié une présentation chronologique articulée autour du débat sur le statut entre art et industrie des images photographiques. Il dessine ainsi les grandes lignes d'une autre histoire de la photographie : celle des nombreux défis que se fixent les intervenants, de 1839 jusqu'au début des années 1870, alors que la photographie abandonne progressivement le modèle artistique pour le modèle scientifique qui structurera le paradigme photographique à la fin du xixe siècle. Cette présentation permet deux niveaux de lecture des sources.

Un premier niveau se fonde sur la chronologie et permet de suivre les fluctuations des discours au gré des différentes conquêtes de la photographie. Selon un parcours organisé en cinq parties, cette lecture montre l'importance pour le débat de l'entrée progressive de l'image photographique dans l'espace public. Une première partie met l'accent sur le rôle décisif de l'année 1839, où François Arago annonce devant l'Académie des sciences l'invention de la photographie, et la prédominance jusqu'en 1850 de la technique artisanale du daguerréotype inventée par Louis Daguerre. On peut y voir un domaine inorganisé et éclaté autour d'une pratique encore marginale. La deuxième partie traite du développement en France des techniques sur papier héritées de l'invention du calotype de l'Anglais William Henry Fox Talbot ; les premières associations, comme la Société héliographique vouée à l'amélioration des techniques sur papier, c'est-à-dire à la photographie proprement dite, apparaissent alors. Organisation capitale, cette société se dote notamment d'un organe de presse, La Lumière, premier journal consacré entièrement à la photographie, qui lance le débat public en faveur d'un art photographique encore largement tributaire du modèle pictural. Les troisième et quatrième parties sont consacrées à la réception de la photographie. Une impulsion décisive est donnée par l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien de la photographie, maître de conférences à l'université de Paris-VIII

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul-Louis ROUBERT, « LA PHOTOGRAPHIE EN FRANCE. TEXTES ET CONTROVERSES: UNE ANTHOLOGIE, 1816-1871, André Rouillé - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-photographie-en-france-textes-et-controverses-une-anthologie-1816-1871/