LA NATURE DE LA FIRME, Ronald Harry CoaseFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vers une approche institutionnelle de l'économie

The Nature of the Firm marque un déplacement du regard de l'économiste. Coase met au centre de l'analyse l'étude des coûts de transaction, mais ne les définit que succinctement. Or les recherches ultérieures montreront que la principale difficulté, pour rendre opérationnelle cette approche, tient à la définition précise des coûts de transaction. En effet, ils regroupent des réalités aussi différentes que les coûts d'information, de négociation, de surveillance et de respect des contrats, de définition des droits de propriété. Le risque est alors de pouvoir tout expliquer à l'aide de mystérieux coûts de transaction et de tomber dans des justifications économiques ad hoc et tautologiques. L'apport de Coase reste d'avoir fait des coûts de transaction un élément explicatif essentiel de l'existence des organisations, mais surtout de la diversité de leur nature.

Parmi les héritiers de Coase, c'est sans aucun doute l'école des coûts de transaction, autour d'Oliver Williamson, qui a développé le plus complètement ce projet de recherche. Conscient de la nécessité de rendre théoriquement opérationnel le concept de coûts de transaction, Williamson identifie trois facteurs participant à leur apparition : la rationalité limitée (les agents n'ont à leur disposition ni toutes les informations ni toutes les capacités de les traiter), l'opportunisme (les parties contractantes ont tendance à profiter de leur position et des informations dont elles disposent, au détriment les unes des autres), et la spécificité des actifs (certains investissements, une fois effectués, ne peuvent être facilement réalloués à d'autres utilisations – ils sont difficilement « redéployables »). Sur cette base, il est possible d'expliquer l'existence d'arrangements contractuels aussi différents que le marché, la hiérarchie (ou l'organisation) et, entre les deux, un continuum de contrats plus ou moins précis, plus ou moins complets. À chaque transaction correspond une forme [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : enseignant-chercheur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Samuel FEREY, « LA NATURE DE LA FIRME, Ronald Harry Coase - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nature-de-la-firme/