LA MORT DE LA NATURE (C. Merchant)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Carolyn Merchant (née en 1936) est professeure d’histoire environnementale, de philosophie et d’éthique à l’université de Californie à Berkeley. Écologiste, profondément marquée par la lecture de Silent Spring (1962) de Rachel Carson, elle dit s’être forgé un système de pensée au travers des luttes sociales, politiques et féministes qui agitèrent les États-Unis au cours des années 1970. La première édition de La Mort de la nature. Les femmes, l’écologie et la révolution scientifique (trad. M. Lauwers, Éditions Wild Project, 2021) a été rédigée dans ce contexte, en 1980. Selon l’auteure elle-même, « le livre a été considéré comme une déclaration avant-gardiste de la relation entre les femmes et la nature ». Ouvrage fondateur de l’écoféminisme, il marque surtout un renouvellement dans l’histoire des sciences, en aboutissant à la conclusion qu’un changement radical de perception de la nature – conduisant à sa réification – a été la condition de la révolution scientifique qui s’opéra entre 1500 et 1700.

En général, on présente l’histoire des sciences comme une suite d’acquisitions de connaissances et de moyens, qui s’organisent selon un vecteur tendant à la description de plus en plus fine de la nature. L’usage qu’on fait de cette dernière en constitue à la fois la conséquence et le moteur. Dans cette optique, le développement des sciences est essentiellement continu. Carolyn Merchant remet en cause cette représentation en posant que cette évolution est discontinue : l’émergence de la révolution scientifique est liée à un profond changement du regard que l’homme porte sur la nature, Celle-ci, auparavant d’essence féminine, est objectivée, devient neutre, comme si la nature perdait son sexe en quelque sorte, ce qui, selon l’hypothèse proposée par Carolyn Merchant entraîne un changement dans le statut des femmes.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Les derniers événements

14 décembre 2006 France. Rejet de la demande de réhabilitation de Guillaume Seznec

] de nature à faire naître un doute sur la culpabilité » de l'intéressé. Guillaume Seznec avait été condamné en novembre 1924 aux travaux forcés à perpétuité pour le meurtre du conseiller général Pierre Quémeneur. Gracié en 1947, il est mort en 1954.  […] Lire la suite

1er-31 décembre 2004 Irak. Poursuite des violences et libération des otages français

] de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ». Le 31, le bilan des pertes américaines en Irak durant le mois s'élève à soixante-quinze morts. Cinq cent trois soldats américains ont été tués au cours du second semestre de 2004, contre quatre cent un durant le premier.  […] Lire la suite

19 décembre 2000 Turquie. Opération contre les détenus grévistes de la faim

En 1996, lors d'un mouvement de même nature, douze détenus en grève de la faim avaient trouvé la mort. Le bilan de l'opération, dénommée « Retour à la vie », s'élève à plus de vingt-cinq morts parmi les détenus – la plupart se sont immolés par le feu – et à deux morts pour les forces de l'ordre.  […] Lire la suite

19-30 avril 2000 France. Attentat mortel contre un McDonald's en Bretagne

Le 19, un attentat à l'explosif dirigé contre le restaurant McDonald's de Quévert (Côtes-d'Armor), près de Dinan, provoque la mort d'une employée. L'explosif utilisé est de même nature que celui qui a été volé à Plévin, dans le même département, en septembre 1999, lors d'une opération dans laquelle des nationalistes bretons et basques avaient été mis en cause. […] Lire la suite

20-24 juin 1991 France. Expulsion de l'opposant marocain Abdelmoumen Diouri

Le 20, Abdelmoumen Diouri, opposant marocain condamné à mort en 1964 et réfugié politique en France depuis 1974, est expulsé vers le Gabon en vertu de la « procédure d'urgence absolue ». Selon l'arrêté d'expulsion, cet ancien compagnon de route de Mehdi ben Barka, qui doit publier à l'automne un livre-pamphlet intitulé À qui appartient le Maroc?, dressant l'inventaire de la fortune du roi Hassan II, aurait eu des activités de nature à « nuire aux intérêts nationaux ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « LA MORT DE LA NATURE (C. Merchant) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mort-de-la-nature/