LA MODE EN 1830 (A.-J. Greimas)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Mode en 1830 (P.U.F., Paris, 2000) rassemble, selon le vœu d'Algirdas-Julien Greimas (1917-1992), quatre textes précédant sa Sémantique structurale de 1966. Ce volume, préfacé par Michel Arrivé, réunit aux thèses que soutint le linguiste en 1948 sur la mode et la vie sociale en 1830 deux articles ultérieurs : « L'Actualité du saussurisme » (1956) et « Analyse du contenu. Comment définir les indéfinis ? » (1963). Il illustre le cheminement intellectuel de Greimas qui est passé de la lexicologie à la sémiotique, pour parvenir finalement à la sémantique.

« Au cours de notre travail, nous avons essayé de mettre en évidence les nouvelles conditions économiques et sociales qui régissent la société française pendant la Restauration [...]. Les faits de mode, et surtout les faits lexicologiques qui les traduisent se sont révélés des témoignages inattendus de la vie de la société tout entière. » La mode, « une esthétique appliquée à la toilette », manifeste le désir de plaire et de se « distinguer », aussi acquiert-elle une importance primordiale dans une société marquée par l'uniformisation complémentaire des mœurs et du costume. L'année 1830 marque l'essor du capitalisme caractérisé par le développement de l'industrie du commerce, et l'épanouissement d'une société bourgeoise. La disparition de castes naturelles au profit de classes encore mal définies, l'instauration d'une « démocratie des riches » (Balzac), et l'ébauche d'un cosmopolitisme européen conduisent à deux phénomènes conjoints : la création d'un costume européen, unité organique dont les changements continuels expriment le souci d'être comme il faut, et le privilège donné à l'apparence. La toilette, forme la plus superficielle de l'élégance, devient un révélateur moral et l'enjeu privilégié de la sémiotique sociale. Le romantisme et le dandysme, phénomènes de mode, avant toute exploitation artistique, répondent au besoin de « se donner un genre », de « faire classe » puisque la mise est la seule expression possible de la p [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en sciences sociales, maître de conférences à l'École nationale supérieure des télécommunications

Classification

Pour citer l’article

Brigitte MUNIER, « LA MODE EN 1830 (A.-J. Greimas) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mode-en-1830/