CHASTELAINE DE VERGI LA (1250 env.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petit roman anonyme de 958 octosyllabes construit sur quelques motifs narratifs que l'on trouve dans les lais de Lanval, de Graelent et de Guinguamor. Deux amoureux voient leur liaison secrète menacée par une autre femme qui, ne pouvant se faire aimer, accuse faussement le héros de vouloir la séduire ; pour se disculper, celui-ci est obligé de révéler le secret ; il en est puni. Sur ce schéma, le texte compose une petite tragédie qui met aux prises la châtelaine de Vergi et son chevalier avec le duc et la duchesse de Bourgogne. Alors que dans nos lais chaque étape de l'aventure merveilleuse restait imprévisible, ici le héros est pris au piège : il ne peut quitter la Cour sans perdre son amie ; il ne peut y rester sans trahir leur secret. Tout le drame se fonde sur la révélation de ce secret : le chevalier trahit la promesse faite à la châtelaine, le duc trahit la promesse faite au chevalier et la duchesse celle qu'elle a faite à son mari. La châtelaine meurt de chagrin quand la duchesse lui fait comprendre qu'elle connaît sa liaison ; le chevalier se suicide ; le duc tue sa femme. C'est un roman de la fatalité mais qui a pour ressort la jalousie : la jalousie de la duchesse utilise la jalousie du mari pour se venger. Le caractère féminin est traité à partir de la tradition cléricale misogyne et s'appuie sur le type de l'épouse de Putiphar.

Faut-il, dès lors, parler de réalisme à propos de ce récit composé vers 1250, en tout cas avant l'affaire des Templiers ? Parlons plutôt de vraisemblance : dans l'enchaînement des épisodes, dans la trouvaille ingénieuse de ce petit chien qui sert de messager entre les amoureux et, surtout, dans l'art des dialogues. On comprend que ce petit chef-d'œuvre ait été très imité, notamment par Marguerite de Navarre et Bandello.

—  Daniel POIRION

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-Sorbonne

Classification


Autres références

«  CHASTELAINE DE VERGI LA (1250 env.)  » est également traité dans :

COURTOISIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  • , Universalis
  •  • 5 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des troubadours aux trouvères »  : […] Telle fut la situation initiale. Mais, dès avant la fin du xii e  siècle, échanges et interférences se produisirent entre le Nord et le Midi. L'influence du premier sur le second resta, il est vrai, limitée : nous ne possédons qu'un très petit nombre de « romans » occitans (l'un d'eux est du reste un chef-d'œuvre du genre : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courtoisie/#i_6582

Pour citer l’article

Daniel POIRION, « CHASTELAINE DE VERGI LA (1250 env.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chastelaine-de-vergi/