L'OURS. HISTOIRE D'UN ROI DÉCHU (M. Pastoureau)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En août 2007, la mort de l'ourse Franska – l'une des dernières rescapées de la population ursine réintroduite dans les Pyrénées – était vécue en France comme un deuil national. La lecture du livre de Michel Pastoureau L'Ours. Histoire d'un roi déchu (Seuil, 2007) permet de mieux comprendre l'émotion politique suscitée par la mort de l'animal. Mais l'ours est-il vraiment un animal ? Rien n'est moins sûr : les bestiaires médiévaux le situent à mi-chemin entre l'animalité et l'humanité. L'ours est l'autre de l'homme : même stature, même position debout, même disposition des organes. Il suffit d'ailleurs aux hommes d'enfiler la peau de la bête pour « faire l'ours » – et nombreux sont les témoignages sur ces fêtes de l'ours païennes et transgressives, depuis l'Antiquité tardive jusqu'au xxe siècle des folkloristes, en passant par les études ethnologiques sur les Aïnous du Japon, les Ostiaks de Sibérie ou les Inuits du Canada.

Mais ce simulacre cache une parenté plus profonde. Au Moyen Âge – la période de prédilection de Michel Pastoureau, qui n'hésite pourtant pas, dans ce livre et dans nombre de ceux qui le précèdent, à franchir allègrement les siècles pour brosser une ample et joyeuse fresque d'histoire symbolique comparée – les encyclopédistes assurent que l'union de l'ours et de la femme (ou de l'homme et de l'ourse) est féconde. De là de nombreuses légendes sur les « fils de l'ours », nés des amours caverneuses entre une femme prisonnière dans la grotte et l'animal brun et velu auquel on prête souvent une sexualité débridée. Les rois danois s'enorgueillissent de l'origine ursine de leur lignée, et rendent jaloux les souverains de Suède et de Norvège en mettant en avant l'ancêtre ours qui fonde leur généalogie. Quant au mythique roi Arthur, son nom même en dévoile la nature ursine : art, dérivé du latin ursus, désigne l'ours en vieil irlandais. Il existe d'ailleurs un tabou sur le nom de l'ours, que l'on contourne par des périphrases (le « mangeur de miel » dans les langues slaves, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Patrick BOUCHERON, « L'OURS. HISTOIRE D'UN ROI DÉCHU (M. Pastoureau) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ours-histoire-d-un-roi-dechu/